1 milliard de dollars pour l’accord Microsoft / Nokia

Officialisé le mois dernier, l’accord entre Microsoft et Nokia a fait couler beaucoup d’encre. On comprend pourquoi puisqu’il s’agit là d’une union détonante entre deux géants de la mobilité et que cela risque de changer bien des choses. Mais si l’on en croit l’article publié par Bloomberg, alors il semblerait que les liens entre les deux firmes soient bien plus profonds qu’on le pense. Preuve en est, pour s’attirer les faveurs du constructeur finlandais, Microsoft aurait signé un chèque de plus d’un milliard de dollars…

Mais bien sûr, Microsoft va en avoir pour son argent. On ne signe pas un chèque avec plein de zéros dessus sans s’assurer de la rentabilité de son investissement. En échange, il faut ainsi savoir que tous les téléphones portables sous Windows Phone 7 pourront profiter du système de navigation développé par Nokia et bénéficier, en outre, de tous les brevets du constructeur finlandais. Et ce pour cinq années complètes, comme le stipulerait noir sur blanc cet accord.

Bien sûr, beaucoup de gens pensent que Nokia est au bord du gouffre mais ce n’est pas forcément le cas. En effet, d’après une étude menée par le cabinet IDC, Nokia concerne la tête du classement avec 33.1 % des parts de marché en 2010. Loin devant RIM (16.1 %) ou Apple (15.7 %). Notons toutefois que ces chiffres ne reflètent pas l’état des systèmes d’exploitation mobiles mais celui des constructeurs. La nuance est importante puisque l’offre de Google Android et de Windows Phone 7 s’appuie sur plusieurs constructeurs.

Cela étant dit, cet accord va permettre à Microsoft de mieux positionner son Windows Phone 7 sur le marché. La solution mobile de la firme de Redmond est en effet arrivé sur le tard et elle a par conséquent besoin d’une impulsion pour rattraper son retard. Impulsion qu’elle pourra sans doute trouver en s’appuyant sur le constructeur finlandais.

Globalement, donc, on peut dire que cet accord tombe comme du pain béni pour les deux firmes. Nokia avait besoin d’un système d’exploitation mobile plus séduisant que Symbian, Microsoft était à la recherche d’une solution pour ancrer davantage son Windows Phone 7 sur le marché et ils se sont donc bien trouvés. C’est donc une belle histoire d’amour qui commence et nul doute que cela risque d’être très profitable pour le consommateur. Après tout, plus on a de choix et mieux c’est, non ?

Finalement, ça valait bien plus d’un milliard de dollars, non ?