10 % des Américains croient en la théorie des « chemtrails »

Les « chemtrails » sont très en vogue chez les complotistes. Cette théorie suggère que les traînées blanches laissées par les avions lors de leur passage seraient en réalité des produits toxiques. Les partisans de cette hypothèse soutiennent que cette substance est déployée par diverses agences gouvernementales dans l’objectif de contrôler l’humanité. Mike West fait partie des fervents militants s’opposant à ce « complot ». Il anime d’ailleurs deux sites dédiés à la cause.

D’après les personnes convaincues de la réalité de la chose, le phénomène trouverait ses origines dans les années quatre-vingt-dix, une époque où les traînées laissées par les avions se sont faites de plus en plus persistantes.

Chemtrails

Le plus intrigant, ce sont les résultats obtenus par une étude récente menée sur le territoire américain. D’après cette dernière, 10 % des Américains croient dur comme fer en l’existence des chemtrails et 30 % pensent que cette théorie est rationnelle et logique.

Les adeptes sont de plus en plus nombreux

Ce postulat est évidemment rejeté par la communauté scientifique. Les experts ont toujours défendu le fait qu’il s’agit simplement de traînées d’air chaud, plus précisément de traînées de condensation.

L’étude a été réalisée par une équipe de chercheurs issus de la prestigieuse université de Harvard, menée par Dustin Tingley.

Les résultats ont bien évidemment impressionné les chercheurs. Ces derniers ont constaté que dix pour cent de la population américaine estime que la théorie est « complètement vraie ». Vingt à trente pour cent pensent que c’est « possible ».

L’équipe de Harvard a également remarqué que cette théorie est en train de prendre de plus en plus d’ampleur. Les données recueillies depuis 2010 ont indiqué que le nombre de ceux qui en sont réellement convaincus a augmenté de 2,6%.

Celui de ceux qui y croient en partie est en hausse de 14%.

Un phénomène de société

Entre octobre et novembre 2016, l’équipe de Dustin Tingley a réalisé un sondage préélectoral représentatif. Celui-ci a été mené auprès d’adultes américains, s’inscrivant dans le cadre de la Coopérative Congressional Election Study (CCES).

Force est de constater que la théorie du complot est un concept de plus en plus familier, y compris au sein de la sphère politique américaine. Il est courant tant chez les républicains que chez les démocrates. L’actuel locataire de la Maison Blanche est d’ailleurs persuadé que l’idée du changement climatique a été inventée de toute pièce.

Mots-clés insolite