100 ans de tatouages en 3 minutes chrono

Casey Lubin s’est toujours passionnée pour le tatouage mais elle n’avait pas encore eu l’occasion de passer sous l’aiguille. Non, et c’est précisément ce qui l’a poussé à se lancer un défi assez particulier : se faire tatouer onze créations correspondant chacune à un style ou à un courant bien particulier. Elle a filmé sa performance afin de la partager avec le plus grand monde.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le tatouage n’est pas une pratique nouvelle et les premières créations datent ainsi du néolithique.

Americana Tattoo

Casey s’est toujours passionnée pour l’univers du tatouage.

Des scientifiques en ont effectivement trouvé sur Ötzi alors que ce dernier est censé avoir vécu entre 3 350 et 3 100 avant J.-C. Il n’est d’ailleurs pas le seul dans ce cas puisque de nombreuses momies égyptiennes portent le même genre de marques.

Elle s’est fait tatouer 11 créations correspondant chacune à un courant et à un style bien particulier

Cela ne devrait pas vous surprendre mais il existe plusieurs styles différents dans le monde du tatouage. Le tribal est très apprécié mais il n’est pas le seul puisque certains tatoueurs font aussi dans le réaliste, le polynésien, le old school, le biomécanique, le gothique ou même l’abstrait et le pointillisme.

Chaque style correspond à une époque bien particulière et Casey a souhaité rendre hommage aux plus grands tatoueurs américains de ces 100 dernières années en se faisant tatouer 11 créations correspondant chacune à un style bien particulier.

Pour mener à bien son projet, elle s’est rapprochée d’un tatoueur du nom de Clae Welch. Il est basé à Seattle et il est particulièrement doué de ses dix doigts, comme le prouvent les photos partagées sur son compte Instagram.

En marge, elle s’est aussi associée à un studio de production du nom de Cut.com pour réaliser un clip résumant l’expérience. La vidéo ne dure pas plus de trois minutes mais elle devrait beaucoup vous plaire. Il faut dire aussi qu’elle est extrêmement bien faite.

Notez tout de même que l’expérience a duré en tout onze semaines, à raison d’un tatouage par semaine. Le résultat vaut vraiment le détour.

Via

Mots-clés insolitevidéo