11 séries SF à regarder de toute urgence sur Netflix (juin 2019)

Netflix compte pas mal de séries différentes à son catalogue, avec pas mal de shows orientés SF dans le lot. Toutefois, il est parfois difficile de trouver chaussure à son pied, et ce même si le moteur de recommandations intégré remplit assez bien son office.

C’est justement la raison d’être de ce dossier, un dossier qui liste les XX séries SF à regarder de toute urgence !

Popcorn Time : image 1

Crédits Pixabay

Orphan Black

Orphan Black est sans doute l’une des séries les plus sous-cotées de ces dix dernières années. Et pourtant, il suffit de s’accrocher pendant trois ou quatre épisodes pour tomber complètement dedans.

L’histoire est en apparence assez simple. La série se focalise sur une certaine Sarah Manning, une voleuse orpheline qui va assister un soir au suicide d’une femme lui ressemblant en tout point. Elle va alors voler son sac et décider d’endosser son rôle afin de récupérer sa fille, la petite Kira.

Toutefois, elle va rapidement découvrir que cette mystérieuse femme n’est pas la seule à lui ressembler trait pour trait. Il existe en effet à travers le monde de nombreuses autres femmes qui lui ressemblent comme deux gouttes d’eau. Sarah va alors tout mettre en oeuvre pour percer le mystère de ses origines.

Il faut noter que le personnage de Sarah et de ses sœurs sont toutes interprétées par la même actrice, à savoir Tatiana Maslany. Ce qui lui a valu de décrocher l’Emmy Award 2016 de la meilleure actrice dans une série dramatique. Une récompense amplement méritée.

Star Trek Discovery

Star Trek Discovery mérite pleinement sa place dans ce dossier. Encensée par la critique, cette série a en effet réussi à trouver sa place dans le Star Trek Universe grâce à la qualité de ses intrigues.

L’action se déroule en 2256 et elle suit les aventures de Michael Burnham, une humaine qui a été élevée par un Vulcain du nom de Sarek et par son épouse humaine, une humaine qui n’est autre que la soeur d’adoption de notre fameux Spock.

La première saison commence lorsque Michael Burham, après avoir désobéi aux ordres de sa supérieure directe, provoque une nouvelle guerre contre les Klingons. Relativement conventionnelle au départ, l’histoire prend très vite une toute nouvelle tournure lorsque Michael se retrouve à bord du vaisseau USS Discovery après avoir été condamnée par la Cour martiale et exclue de Starfleet. Un USS Discovery dirigé par le mystérieux Gabriel Lorca.

Si la série bénéficie d’une excellente réalisation, ce sont surtout ses twists qui lui ont permis de se retrouver sous les feux des projecteurs. Ils sont en effet nombreux et bien pensés.

3 %

3 % n’est sans doute pas à mettre entre toutes les mains, mais si vous la regardez, alors il faudra impérativement le faire en VO pour profiter des voix brésiliennes des acteurs.

Si leur manière d’interpréter leur rôle peut surprendre au premier abord, on l’oublie très rapidement une fois que l’on est happé par l’intrigue. L’histoire est en effet très riche et on rentre très vite dedans.

L’action se déroule ainsi dans un avenir proche, et alors que le monde a totalement sombré dans l’apocalypse. Seuls les habitants de l’Autre Rive parviennent à vivre confortablement, aidés de leur technologie.

De leur côté, les habitants du Continent tentent de survivre du mieux qu’ils le peuvent, en attendant leur vingtième anniversaire. C’est en effet à cet âge qu’ils ont la possibilité de tenter le tout pour le tout et de passer le test permettant de décrocher une place sur l’Autre Rive. Toutefois, seuls 3 % d’entre eux y parviendront…

Dark

Dark n’est pas une série tout à fait comme les autres. Au premier coup d’œil, ce show allemand a en effet des airs de thriller, mais ce n’est pas tout à fait le cas dans les faits. En réalité, il va beaucoup plus loin.

L’histoire est en effet assez complexe. Tout commence en 2019, alors que le policier Ulrich Nielsen cherche son fils, un petit garçon âgé de 12 ans.

On découvre très vite que cette disparition n’est pas la première. Trente ans plus tôt, c’est en effet le petit frère de l’officier qui a disparu dans des circonstances mystérieuses. Très vite, le policier et les habitants de la ville vont réaliser que ces disparitions n’ont rien de naturel et qu’elles sont, en plus, liées l’une à l’autre.

Sense8

Sense8 est impossible à décrire en quelques mots. La série est en effet très riche, avec une histoire bien ficelée.

La série se focalise donc sur l’histoire de 8 personnes connectées l’une à l’autre, des personnes qui peuvent communiquer à distance, mais aussi transférer leur personnalité et leurs compétences. Très vite, ces huit personnes vont réaliser qu’elles ne sont pas les premières à bénéficier d’un tel lien. C’est alors qu’une organisation secrète va se manifester pour tenter de leur mettre la main dessus.

Final Space

Final Space est sans doute l’une des meilleures surprises de cette première partie de l’année.

Ce dessin animé, qui s’adresse exclusivement aux adultes, a en effet de solides arguments à faire valoir, à commencer par une histoire bien pensée et ponctuée d’un certain nombre de blagues potaches.

La série suit les aventures de Gary, un type parfaitement commun purgeant une peine de prison dans un vaisseau spatial, en compagnie d’une IA et d’un robot complètement psychotique. Un beau matin, il va faire la rencontre d’un gentil alien vert capable de voler dans l’espace… et de détruire des planètes entières.

Des chasseurs de primes vont alors se lancer à ses trousses, bien décidés à mettre la main sur ce drôle d’extraterrestre.

Altered Carbon

Il était impossible de faire cette liste sans citer Altered Carbon. Et pour cause puisque cette série sortie en 2018 est sans doute l’un des meilleurs shows de science-fiction proposés par Netflix à l’heure actuelle.

L’action se déroule dans un avenir lointain, à une époque où il est devenu possible de transférer sa conscience d’un corps à l’autre grâce à des implants situés au niveau de la nique. Takeshi Kovacs, un terroriste, va être réveillé 250 ans après sa mort par un milliardaire pour enquêter sur sa propre mort. Rien ne va évidemment se passer comme prévu.

Residue

Cette série britannique ne compte qu’une seule saison, une saison composée de seulement trois épisodes.

Le pitch est en revanche assez intéressant. L’action se passe dans une métropole anglaise futuriste, suite à une mystérieuse explosion que les autorités font tout pour couvrir. Jennifer Preston, une photographe, va alors se lancer dans une enquête et découvrir que cette explosion a provoqué l’apparition d’un étrange phénomène impossible à expliquer.

12 Monkeys

Ce n’est pas la première fois que je cite 12 Monkeys dans une sélection de ce type, mais cette série le mérite amplement.

Comme son nom semble l’indiquer, ce show est en réalité une adaptation de L’Armée des Douze Singes, un film qui a marqué son époque. La série va cependant beaucoup plus loin.

L’histoire, elle, suit les aventures de Cole, l’un des derniers survivants de notre espèce. Grâce à la machine à remonter dans le temps de Jones, ce dernier va être envoyé dans le passé afin de tenter de mettre un terme aux agissements de l’Armée des 12 Singes et d’arrêter la fin du monde.

Mais bien sûr, changer le passé n’est pas simple, et c’est précisément ce que Cole, Jones et leurs alliés vont réaliser durant leurs aventures.

The Rain

Encore une série qui sort un peu de l’ordinaire. The Rain se déroule en effet au Danemark, dans un futur alternatif. Un virus mortel s’est abattu sur le monde, propagé par la pluie.

Simone et Rasmus, une soeur et un frère, ont passé des années enfermés dans un bunker pour échapper à cette pluie, grâce au concours de leur père, un brillant scientifique. Inquiets de ne voir revenir personne, ils vont finalement quitter l’abri pour tenter de retrouver leur père.

Leur route croisera alors celle d’un autre groupe de survivants et toute la troupe se lancera alors dans une épopée à travers un Danemark dévasté et géré d’une main de fer par la milice d’une mystérieuse entreprise…

Une entreprise qui pourrait bien être liée au virus…

Love, Death & Robots

Love-Death & Robots fait dans l’anthologie. Chaque épisode de la saison raconte donc sa propre histoire, le tout avec une ambiance et un style graphique bien particuliers.

Assez proche de Black Mirror, le show nous amène donc à prendre du recul sur notre technologie et ses possibles implications. Le résultat est vraiment très convaincant et les épisodes ont en plus le mérite d’être très courts.

Ils durent en effet une vingtaine de minutes en moyenne et il est du coup très difficile de s’arrêter une fois qu’on a commencé à les regarder. Notez d’ailleurs que l’ordre des épisodes varie d’une session à l’autre.

Mots-clés netflix