Clicky

150 000 manchots ont été tués par un iceberg en Antarctique

L’Antarctique n’est pas qu’un vaste désert de glace et de nombreux animaux vivent sur place. Dans le lot, on trouve notamment des manchots d’Adélie et une de leurs colonies a été presque entièrement éradiquée suite à l’échouage en 2010 d’un gigantesque iceberg dans la Baie du Commonwealth.

Le manchot d’Adélie a été découvert pour la première fois en 1841 par les naturalistes Jacques Bernard Hombron et Honoré Jacquinot lors d’une expédition menée en Terre d’Adélie, à qui il doit son nom.

Manchot

Les manchots ont désormais un nouvel ennemi, les icebergs.

L’animal n’est pas très grand et il mesure ainsi entre 60 et 70 centimètre. Son poids dépend essentiellement de son état de santé et il peut atteindre les 7 kg chez les mâles au moment de la reproduction.

Les manchots d’Adélie passent 90% de leur vie dans l’eau

Ce manchot est un animal marin et il passe ainsi environ 90% de sa vie dans l’eau. Il doit plonger régulièrement pour trouver sa pitance et tout le problème est là finalement.

En 2010, un gigantesque iceberg s’est échoué dans la Baie du Commonwealth. Il mesure environ 100 km2 et sa superficie se rapproche ainsi de celle de Paris. Le problème, c’est qu’il est resté bloqué dans la baie et l’étendue d’eau située entre lui et le continent est désormais recouverte d’une glace épaisse.

Les manchots qui résidaient dans la zone doivent ainsi parcourir plus de 60 kilomètres pour atteindre l’eau et trouver de la nourriture.

Mais voilà, si ces animaux sont de très bons nageurs, ils ont beaucoup de mal à se déplacer sur la terre ferme et ces 60 kilomètres les ont considérablement éloigné de leur lieu de pitance.

La colonie est en train de mourir

En 1913, Sir Douglas Mawson avait dénombré un peu plus de 200 000 manchots dans cette colonie. Le chiffre est resté stable dans les années qui ont suivi, même un an après l’arrivée de l’iceberg.

Les choses ont malheureusement bien changé depuis.

En décembre 2013, les chercheurs ont constaté qu’il ne restait pas plus de quelques milliers d’individus et ils estiment ainsi que 150 000 manchots ont perdu la vie depuis 2010. En se rendant sur la site, ils ont trouvé des centaines d’oeufs abandonnés et des milliers de cadavres de poussins.

Ces derniers n’ont visiblement pas eu la force de parcourir ces soixante kilomètres pour se nourrir. Mais ce n’est pas fini car ils ont aussi remarqué que la colonie ne comptait plus de jeunes individus. Elle devrait donc disparaître dans quelques années.

Mots-clés animaux

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.