16-Psyche, le trésor de l’espace

La NASA travaille depuis plusieurs années sur la mission Psyché et cette dernière ne tardera pas à être lancée. L’agence spatiale américaine prévoit en effet de lancer une sonde en 2022 pour étudier 16-Psyché, connu pour être l’un des dix objets les plus massifs de la ceinture d’astéroïdes située entre la planète Mars et Jupiter. Après son lancement, la sonde devrait arriver autour du corps en 2026 si tout se passe bien.

Cette mission est un peu particulière, et ce pour une raison relativement simple : 16-Psyché se compose de métaux à la fois précieux et rares, des métaux dont la valeur avoisinerait les huit mille quadrillions de dollars.

Espace

En d’autres termes, cet astéroïde suffirait à anéantir totalement l’économie terrienne s’il devait un jour faire l’objet d’une exploitation minière.

16-Psyché, l’astéroïde de tous les excès

Cela ne semble cependant pas dissuader la NASA, ni même les entreprises du secteur privé. De nombreuses compagnies américaines comme la Planetary Resources prévoient en effet d’envoyer sur place des véhicules robotisés afin d’extraire des métaux précieux de l’astéroïde.

D’après Christian Schroeder de l’université de Stirling, les astéroïdes gravitant autour de l’orbite terrestre pourraient à terme devenir des cibles parfaites pour l’extraction minière en permettant aux agences spatiales et aux entreprises de mettre la main sur des matériaux peu répandus sur notre propre planète.

Les scientifiques ont indiqué que 16-Psyche possédait un énorme noyau ferreux de 200 kilomètres de diamètre. La nature de ce noyau est semblable à celui se trouvant au centre de la Terre.

16-Psyché est unique en son genre. D’après Lindy Elkins-Tanton, de l’université d’Arizona, « C’est le seul objet connu de cette nature dans notre système solaire, objet nous offrant la possibilité d’observer directement un noyau planétaire. »

De nouvelles découvertes

Grâce à la mission Psyche, les chercheurs pourront, par l’intermédiaire du corps étudier l’intérieur d’un corps planétaire. Selon Lindy Elkins-Tanton, cet astéroïde pourrait ainsi nous aider à apprendre et  comprendre beaucoup de choses sur la nature et le processus de formation de la Terre.

Encore plus si nous parvenions à ramener l’astéroïde sur notre planète.

Pourtant, la scientifique a ajouté que même si cela était réellement faisable, l’humanité n’aurait pas de réel intérêt d’un tel objet. D’après elle, le contrôle total des ressources de cet astéroïde est impossible, et ce même si cela pourrait résoudre tous les problèmes liés à l’approvisionnement en ressources d’origine métallique de l’humanité.

Lindy Elkins-Tanton a cependant précisé que ses déclarations étaient purement hypothétiques.

Pour rappel, 16-Psyché est majoritairement composé de fer et de nickel et l’astéroïde est trois fois plus éloigné du soleil que notre planète.

Mots-clés espaceinsolite