Clicky

17 millions de personnes ont vu cette photo en deux semaines

Stéphane Fantini enseigne le français à Grenoble depuis plusieurs années. Fasciné par les réseaux sociaux et par leur impact sur la jeune génération, il s’est lancé dans une expérience insolite afin de montrer la portée des contenus partagés sur internet à ses élèves. Il a donc publié une photo sur Facebook et il a demandé aux internautes de la partager à leur tour.

Les adolescents sont très friands des réseaux sociaux et ils passent ainsi de longues heures chaque semaine à discuter entre eux sur Snapchat ou même à s’envoyer des photos sur WhatsApp.

Photo buzz

Cette photo a fait le tour du monde. Littéralement.

Ils connaissent ces solutions sur le bout des doigts, bien sûr, mais ils ont souvent du mal à se représenter la portée réelle que peuvent avoir ces contenus.

Les adolescents et les réseaux sociaux, une belle histoire d’amour

Problématique, d’autant que certains de ces contenus peuvent les mettre en danger. Selon une étude européenne récente, la plupart des adolescents trouvent en effet qu’il est parfaitement normal de partager des selfies dénudés.

Le pire reste à venir, car sur tous les étudiants sondés, 63 % ont déclaré qu’ils avaient déjà envoyé des photos de ce type à leur partenaire ou à un inconnu. Pourquoi ? Pour plaire, tout simplement, et aussi pour accéder à une certaine forme de reconnaissance.

Face à la situation, il est indispensable de sensibiliser les jeunes générations aux risques induits par ces pratiques et c’est précisément ce qui a poussé Stéphane Fantini à se lancer dans cette expérience.

Juste avant les vacances de la Toussaint, l’enseignant a donc demandé à sa classe de 4e de le prendre en photo dans sa classe. Il a ensuite créé une page sur Facebook et il a publié l’image en demandant aux internautes de relayer sa publication. L’idée, c’était évidemment de montrer que les contenus publiés sur internet échappent à tout contrôle.

17 millions de personnes ont vu la photo de l’enseignant

L’expérience a été un véritable succès. En l’espace de quinze jours, cette fameuse photo a effectivement été vue par un peu plus de 17 millions de personnes venant des quatre coins du monde. De l’Europe, bien sûr, mais pas seulement, car l’image a aussi franchi les frontières de l’Afrique, du Japon, de la Russie et du Brésil.

En marge, elle a aussi suscité plus d’un million de réactions et environ 150 000 partages.

Mais ce n’est pas tout, car un des internautes l’a aussi contacté par mail pour lui présenter… les résultats de l’enquête qu’il avait menée sur lui. En s’appuyant sur cette simple photo et en utilisant des outils mis à la disposition de tous, il est ainsi parvenu à trouver son identité, mais également à retracer son parcours professionnel et même à mettre la main sur sa thèse.

Flippant ? Assurément, mais ce sont aussi ça, les internets.

Mots-clés facebookweb

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.