2017 AG13, l’astéroïde qui a pris tout le monde par surprise cette nuit

2017 AG13 est passé à proximité de la Terre tôt ce matin et il a surpris pas mal de monde, à commencer par les agences spatiales mondiales. Ces dernières l’ont en effet repéré samedi dernier, quelques heures à peine avant qu’il ne nous rende visite.

2017 AG13 est passé assez près de notre position, à une distance située à mi-chemin entre notre planète et son satellite naturel. D’après les analyses faites par les astronomes, il n’était pas très grand et son diamètre oscillait ainsi entre 25 et 35 mètres, pour une vitesse estimée à quelque chose comme 16 kilomètres par seconde.

Astéroïde Terre

L’espace est loin d’être un endroit désert.

Non, il n’était pas très grand, mais il représentait tout de même un danger direct puisque ses dimensions étaient relativement proches de celles du météore de Tcheliabinsk.

Des dimensions proches de celles du météore de Tcheliabinsk

Il est possible que ce nom ne vous soit pas totalement inconnu. Logique, car ce bolide est assez populaire dans le milieu. Il a effectivement pénétré notre atmosphère le 15 février 2013 au matin au-dessus de l’oblast de Tcheliabinsk avant d’exploser dans les airs, libérant par la même occasion une énergie estimée à environ 440 kilotonnes de TNT… soit trente fois la puissance de la bombe lâchée par les alliés sur la ville de Hiroshima.

L’explosion a donné naissance à une puissante onde de choc qui s’est étendue à travers toute la région. Des milliers de fenêtres ont explosé sous l’impact et une usine s’est même effondrée sur elle-même.

En tout, plus de mille personnes ont été blessées. L’affaire a très vite fait le tour du monde et elle a ainsi été reprise par tous les médias.

2017 AG13 n’a pas fait de dégâts sur nos infrastructures, mais cela ne l’empêche pas de faire couler beaucoup d’encre depuis le début de la semaine. Et ce pour une raison assez simple : personne ne l’avait vu venir.

L’astéroïde a été repéré durant le week-end

Le corps a effectivement été découvert par la Catalina Sky Survey de l’Université de l’Arizona durant le week-end, soit trois jours avant qu’il ne passe à proximité de notre position. Problématique, d’autant que les agences spatiales ont investi beaucoup d’argent ces dernières années afin de mettre au point des programmes de surveillance entièrement dédiés aux astéroïdes.

Des programmes visiblement très perfectibles.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette affaire n’est pas un cas isolé. L’espace est loin d’être aussi vide qu’on le pense et des millions d’astéroïdes circulent en permanence dans notre système. Or justement, pour l’heure, les astronomes en ont détecté seulement quelques milliers.

Surprenant ? Pas vraiment puisque ces derniers ont préféré se focaliser sur les plus gros objets géocroiseurs, des objets représentant bien plus de risques pour notre planète et pour l’humanité.

Mots-clés astéroïdeespace