2017 VL2, l’astéroïde que personne n’avait anticipé

2017 VL2 fait beaucoup parler de lui depuis la fin de la semaine dernière et cela n’a rien de surprenant. Cet astéroïde était en effet suffisamment grand pour anéantir une ville de la taille de New York et il est passé à une distance équivalente à un tiers de celle séparant la Terre de la Lune.

Pour ne rien arranger, personne n’avait anticipé son passage à proximité de notre monde.

Simulateur astéroïdes

La dangerosité d’un astéroïde tient principalement à sa taille. Les corps de moins de dix mètres de diamètre ont en effet peu de chance de parvenir à franchir la barrière invisible de notre atmosphère, mais il en va tout autrement des objets les plus massifs.

2017 VL2, un astéroïde discret

Ces astéroïdes représentent en effet une menace pour notre espère, mais aussi pour toutes les créatures vivant à la surface de notre planète.

D’après les simulations effectuées par les astronomes, il suffirait ainsi d’un corps doté d’un diamètre supérieur à cinq kilomètres pour potentiellement provoquer un hiver d’impact pouvant déboucher sur la disparition de l’humanité et de celle de la plupart des organismes vivants.

C’est précisément ce qui est arrivé pour les dinosaures.

Conscient de l’ampleur du problème, les scientifiques et les agences spatiales mondiales ont investi beaucoup d’argent afin de développer des programmes de suivi des géocroiseurs. La NASA a d’ailleurs procédé à un test grandeur nature le mois dernier afin d’éprouver la solution mise en place.

Si tout s’est bien passé sur le moment, il semblerait cependant que ce programme ne soit pas parfait et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle histoire.

Le corps a été détecté le lendemain de son passage à proximité de la Terre

2017 VL2, un astéroïde mesurant entre six et trente-deux mètres de large, est en effet passé à environ 117 000 kilomètres de notre planète le 9 novembre dernier et il a été détecté par les instruments de la NASA… le 10 novembre, soit le lendemain de son passage.

Alors bien sûr, ce corps est loin d’être aussi massif que celui qui a éradiqué les dinosaures, mais il peut être utile de rappeler qu’un astéroïde doté d’un diamètre compris entre 10 et 100 mètres suffirait à détruire une grande ville. Dans ce contexte, il est indispensable de suivre aussi les corps les moins importants et d’anticiper ainsi leurs déplacements.

Ici, il faut d’ailleurs noter que 2017 VL2 viendra de nouveau nous rendre visite en 2125. Nous avons donc un peu plus d’un siècle pour nous préparer. En attendant, le prochain visiteur sera (3200) Phaeton, un corps immense mesurant environ cinq kilomètres de diamètre.

Fort heureusement, ce dernier passera à bonne distance de notre monde.

Mots-clés astéroïdeespace