26 500 $ d’amende pour s’être envolé avec des ballons

Daniel Boria s’est livré à une étonnante expérience durant l’été 2015. Il a effectivement tenté de reproduire la scène de Là-Haut en s’envolant dans le ciel avec des ballons. Les autorités n’ont pas apprécié. Le juge chargé de l’affaire a en effet qualifié cette cascade d’idiote et de dangereuse, avant de condamner l’homme à une amende de 26 500 $.

Daniel a la vingtaine bien tassée et il est à la tête d’une entreprise de nettoyage depuis plusieurs années, une entreprise basée à Calgary.

Cascade Là-haut

Il vaut mieux ne pas chercher à reproduire cette cascade chez vous.

En 2015, notre ami a eu une idée assez originale pour promouvoir sa société. Il a en effet attaché des dizaines de ballons gonflés à l’hélium à une chaise longue pour s’envoler dans le ciel et reproduire ainsi la scène culte du dessin animé Là-haut.

Il a voulu reproduire la scène de Là-haut

Daniel avait élaboré un plan très sophistiqué et il avait ainsi prévu de sauter en parachute après avoir atteint l’altitude minimale nécessaire. Tout ne s’est cependant pas passé exactement comme prévu. La météo s’est en effet opposée à son projet et notre ami a été contraint d’atterrir à Ogden Road avant d’avoir pu réaliser son saut.

Les habitants de son quartier n’ont pas été le seul à suivre ses aventures aériennes. La police de la ville a en effet observé sa performance avec le plus grand intérêt et elle est venue cueillir notre aventurier dès son atterrissage.

Le procureur n’a pas été très impressionné par la performance de l’homme. Loin de là. Il a en effet décidé de le poursuivre. Daniel est passé devant le tribunal de sa ville en décembre dernier et il a plaidé coupable… tout en comparant sa performance à celle des plus grands explorateurs :

« Pourquoi escalader la plus haute montage ? Pourquoi traverser l’Atlantique il y a 85 ans ? […] J’ai choisi de m’envoler dans une chaise non pas parce que c’est facile, mais parce que c’est difficile. »

Le juge n’a pas été sensible à ses arguments

Étrangement, le juge chargé de l’affaire n’a pas été très sensible à ses arguments. Comme indiqué un peu plus haut, il a qualifié la cascade d’idiote et dangereuse. Pour lui, il n’y avait effectivement « rien de fantastique, de drôle ou d’excitant » à se lancer dans un tel projet. En conséquence, il a condamné l’homme à verser une amende de 5 000 $ assortie d’une donation de 20 000$ à l’association caritative de son choix.

Daniel a accepté le jugement et il a versé la somme demandée à la banque alimentaire des vétérans et à la Royal Canadian Legion’s Poppy.

Mots-clés insolitejustice