5 raisons pour lesquelles nous n’avons peut-être pas rencontré d’extraterrestres

Lors d’une discussion sur les OVNIS avec ses amis, en 1950, Fermi avait posé la question : dans cet amas de galaxies et de planètes, où sont les extraterrestres ? Le célèbre physicien italien y avait ensuite apporté des appuis mathématiques. Sa théorie a été analysée par d’autres chercheurs.

De nombreux experts ont également tenté d’apporter des explications au mystère.

Etude extraterrestres

Parmi les hypothèses proposées, il y a celles qui sont plutôt réalistes et celles qui semblent un peu farfelues. Certaines explications font référence à l’espace et à son immensité, d’autres sont basées sur le temps et sur son insuffisance. Par ailleurs, la possibilité que les extraterrestres n’existent simplement pas n’est pas à exclure.

Il serait également probable que des extraterrestres ont aperçu notre civilisation, mais que celle-ci ne les intéressait pas. Ou alors, il se pourrait qu’ils soient déjà parmi nous. Quoi qu’il en soit, voici cinq des tentatives d’explication les plus plausibles au paradoxe.

La technologie, l’espace et le temps

L’explication la plus fréquemment avancée est le problème technologique. Celle-ci suggère que les moyens de communication pouvant relier les deux civilisations intelligentes sont limités. Il se pourrait même que les exocivilisations disposent d’une technologie bien plus avancée que les humains, ce qui empêcherait les signaux de se croiser.

L’autre explication est que l’univers est trop vaste, ce qui réduit fortement la probabilité que les humains rencontrent des extraterrestres. La rencontre du troisième type serait donc empêchée par l’immensité de l’espace.

Par ailleurs, le temps et les ressources nécessaires à la vie sur Terre ne suffiraient pas à l’humanité pour espérer de découvrir la réponse à ce mystère. En outre, certains experts ont avancé que les conditions nécessaires à la vie sont tellement complexes que les Terriens sont une race précoce. Selon le Dr Peter Behroozi, assistant-professeur à l’Université d’Arizona, 92% des planètes similaires à la Terre ne sont pas encore nées. En d’autres termes, les extraterrestres pourraient bien exister, mais pas maintenant.

Une planète unique en son genre

La quatrième hypothèse la plus fréquemment proposée porte sur la notion de « grand filtre ». D’après cette explication, les exocivilisations ont bien existé, mais ont été victimes des extinctions de masse causées par des événements comme une collision avec un astéroïde, des guerres d’extermination, des épidémies, des éruptions solaires, des explosions de supernova ou des changements climatiques.

Enfin, la cinquième hypothèse est que la Terre est unique en son genre. Selon cette théorie, il est normal que mêmes s’il existe de nombreuses exoplanètes, la probabilité d’une vie extraterrestre est extrêmement rare, voire nulle. Il est également imaginable que, ailleurs, la vie existe, mais qu’elle a pris d’autres formes que telle qu’on la connait.