50 ans plus tard, la Ford Mustang de « Bullitt » refait parler d’elle

Après de longues années passées dans une grange, la célèbre Ford Mustang conduite par Steve McQueen dans le célébrissime « Bullitt » vient de refaire parler d’elle, et elle est plus belle que jamais… Enfin, à condition d’aimer les voitures de légende restées « dans leur jus ».

Comme le rappelle AutoPlus, deux Ford Mustang étaient utilisées sur le tournage du film de Peter Yates, sorti en 1968. L’une, identifiée par un numéro de châssis se terminant par « 558 », était employée pour les cascades et fut largement esquintée pour les besoins du film. L’autre, estampillée « 559 » était pour sa part utilisée pour les scènes les moins remuantes. C’est cette dernière qui, en dépit de modifications réalisées par l’équipe de tournage et Steve McQueen lui-même, a su traverser les décennies sans perdre de sa superbe.

Il aura fallu 50 ans pour que la mythique Ford Mustang, conduite par Steve McQueen dans le film « Bullitt », refasse surface après une restauration parcimonieuse.

Son histoire est finalement assez simple, mais ne se révèle pas pour autant dénuée d’intérêt. Elle fut rachetée en 1974 par un certain Robert Kiernan. Un jeune père de famille américain qui a utilisé, avec son épouse, la mythique Mustang comme voiture principale – et ce sans jamais toucher aux modifications précédemment évoquées (échappement droit, trous dans le coffre, ceintures arrière bloquées).

Steve McQueen voulait racheter sa vieille Mustang…

Trois ans après l’achat de la voiture par Robert Kiernan et sa femme, Steve McQueen tenta de rentrer en contact avec le couple par téléphone, pour leur proposer un rachat. Une première tentative qui se solda par un échec et qui fut complétée par un second essai tout aussi infructueux, mais par courrier cette fois. Visiblement soucieux de conserver leur voiture, les Kiernan ne donnèrent pas suite…

En 1981, après de longues années de bons et loyaux services, mais avec « seulement » 66.000 kilomètres au compteur, la Mustang gagna un repos bien mérité sous une bâche, au fond d’une remise. Elle y resta à attendre des rénovations que Robert Kiernan et son fils Sean avaient prévus pour elle. Le décès de Robert en 2014 laissa toutefois le projet en suspens pour deux années supplémentaires.

Des rénovations parcimonieuses

C’est au final en 2016 que Sean Kiernan décida d’initier la remise en état du coupé signé Ford, avec le soutien de la marque qu’il avait contacté à l’occasion. Méticuleux et conscient de l’héritage de cette voiture de légende, l’homme toutefois prit grand soin de ne rien dénaturer. La peinture a donc été conservée telle quelle, au même titre que les supports de caméra qui sont toujours en place dans l’habitacle.

Le respect du véhicule et de son histoire va si loin que même le morceau de ruban adhésif installé par Steve McQueen sur le compte-tours de la Mustang « 559 » (en vue de limiter son entrain lors des accélérations) est toujours collé au même endroit qu’il y a 50 ans.

Sean Kiernan a accepté de présenter l’auto au public lors du salon de Detroit édition 2018. Elle y sera présente en compagnie de nouvelle Mustang Bullitt. Il a également invité la petite fille de Steve McQueen, Molly, à monter à bord de la voiture conduite par son grand-père en 1968.

Dernière info et pas des moindres, la Mustang de Sean est le 21e véhicule à avoir intégré le registre américain (créé en 2014) dédié aux automobiles qui ont une importance historique majeure pour le pays.

Mots-clés cinémafordmustang