Clicky

52 Hz ou l’odyssée de la baleine solitaire

Devoir parcourir le monde à la recherche d’une compagnie, et ne jamais avoir de réponse à ses appels incessants est sans doute quelque chose de terrifiant à imaginer. Voilà pourquoi tant de gens ont été pris de compassion pour 52, la baleine la plus solitaire du monde.

La baleine solitaire, nommée d’après la fréquence distinctive de son chant, 52 hertz, appartient à une espèce inconnue et non identifiée.

Une baleine qui ne parle pas le même langage que ses congénères

Le son qu’elle produit est beaucoup plus élevé que celui de ses semblables, dont la fréquence varie entre 15 et 25 Hz. L’animal émet une suite de 2 à 6 chants, de 5 à 6 secondes ; des sons plus longs et émis plus fréquemment que ses congénères, et qu’aucune autre baleine dans le monde ne partage ou ne reconnaît.

Ainsi, 52 arpente le plus grand océan du monde, année après année, appelant désespérément un compagnon, mais n’en trouvant jamais.

Fait intéressant, 52 n’a jamais été vu; seules ses chansons d’amour isolées ont été captées par des sonars de la marine, mais jamais accompagnés d’un autre appel de baleine. Ce phénomène est si intrigant que les scientifiques ont surveillé de près la fréquence depuis qu’il a été détecté pour la première fois par William Watkins de la Woods Hole Oceanographic Institution en 1989. Il étudiait les appels à l’accouplement des baleines dans le Pacifique Nord, quand il est tombé sur l’anomalie de 52.

Depuis lors, le système hydrophone sophistiqué de la US Navy, conçu pour suivre les sous-marins nucléaires soviétiques pendant la guerre froide, a enregistré les mouvements migratoires de 52 chaque année lorsqu’il se déplace du centre de la Californie vers les îles Aléoutiennes dans le Pacifique Nord. 52 a toujours voyagé en solo, et selon un rapport du Deep Sea Journal, sa migration est « sans rapport avec la présence ou le mouvement d’autres espèces de baleines».

Une baleine symbole du désespoir de beaucoup de personnes

Les experts pensent que la signature sonore de la baleine solitaire est très aiguë comparée à l’appel normal de la baleine bleue géante, ou de toute autre espèce de baleine. Certains croient que c’est parce que le mammifère géant pourrait avoir une difformité physique, tandis que d’autres pensent qu’il pourrait être un hybride d’une baleine bleue et d’autres espèces.

Mary Ann Daher, une biologiste marine qui a passé des années à étudier la vie cachée des baleines, a co-écrit la recherche originale sur la découverte de 52. Une fois le rapport rendu public, un nombre croissant de personnes ont commencé à s’identifier à la situation désespérée de la baleine solitaire, au point même d’écrire à Daher pour exprimer leur empathie.

« C’est très triste que tant de personnes s’identifient à cette baleine », a-t-elle déclaré lors d’une entrevue en 2013. « Je reçois des lettres, des emails et des poèmes – la plupart du temps de femmes – et c’est déchirant de lire certaines des choses qu’ils disent. Ils s’identifient à cet animal qui ne semble trouver sa place nulle part, ne se fait pas facilement d’amis, se sent seul et se sent différent de tout le monde. »

Une campagne pour retrouver la baleine 52

La recherche montre aussi que les baleines sont des créatures sociales, et que certains chants de baleines peuvent parcourir près de 5000 km à travers l’océan dans le seul but de communiquer. Un autre fait qui a touché beaucoup de personnes, comme le cinéaste Josh Zeman. « Être seul ou crier sans jamais être entendu est l’une de nos plus grandes peurs en tant qu’êtres humains », dit-il.

« Nous sommes des êtres sociaux… C’est pareil pour les baleines. Elles ont des cellules fusiformes qui leur permettent d’aimer, de détester, de faire partie de cercles (sociaux)… Imaginez un être qui pourrait même ressentir l’amour, l’acceptation et la douleur d’une manière que nous ne pouvons même pas comprendre. »

L’année dernière, Josh Zeman a fait équipe avec l’acteur Adrian Grenier pour une campagne Kickstarter de crowdfunding visant à faire une expédition de 20 jours pour retrouver 52. Leur objectif était de réunir 300 000 $, mais l’histoire déchirante de la baleine la plus solitaire du monde a apparemment ému beaucoup de gens, car ils ont réussi à dépasser cet objectif de plus de 100 000 $. S’ils réussissent à retrouver la trace de 52, ils pourront lui accrocher un équipement de détection audio qui permettra aux scientifiques de l’étudier plus en détail.