6 lieux étranges ou inquiétants à visiter avec Google Street View

Google a modélisé une bonne partie du monde et l’entreprise ne s’est bien entendu pas limitée aux rues calmes de nos villes ou de nos villages. Bien au contraire, en utilisant le service, il est également possible d’explorer virtuellement des lieux étranges ou même inquiétants. En voici six.

Pour modéliser le monde, le géant américain a commencé par lâcher sur nos routes des véhicules équipés d’une caméra – ou plutôt d’un ensemble de caméras – capable de capturer des panoramas à 360°.

Si Google a commencé par se focaliser sur les grandes villes de ce monde, les voitures de l’entreprise ont depuis parcouru une bonne partie de la surface du globe et elles se sont même rendues dans des régions très reculées.

Des régions où il est parfois déconseillé de mettre les pieds.

Gunkan-jima

Gunkan-jima

Gunkan-Jima est une île située dans la préfecture de Nagasaki, au Japon et à moins de vingt kilomètres au large de la ville.

À la fin du 19e siècle, des entrepreneurs ont découvert un gisement houiller sur place et ils ont donc construit une mine afin de l’extraire. Puis, très vite, des logements pour les mineurs. La population a rapidement gagné en croissance et Gunkan-jima a fini par devenir l’île la plus densément peuplée au monde.

Toutefois, le gisement a commencé à se tarir à partir de 1974. Les mineurs ont donc quitté les lieux et les habitations se sont rapidement dégradées, transformant les lieux en une île fantôme.

Isla de las Munecas

La Isla de las munecas

La Isla de las Munecas (l’île des poupées) se trouve au sud du centre du Mexique et elle se présente sous la forme d’une région boisée entourée par de multiples canaux.

Le lieu est connu pour les centaines de poupées accrochées aux arbres, des poupées recouvertes de toiles d’araignées et d’insectes.

L’origine de l’île n’a cependant rien de fantastique ou de diabolique. Toutes ces poupées ont en effet été accrochées par un homme : Don Julian Santana. Suite à la noyade d’une femme dans les lis du canal, ce dernier a commencé à se sentir observé et il a alors pris la décision d’accrocher des poupées ramassées dans les déchets à travers l’île. Si la région attire de nombreux touristes, peu de guides osent s’aventurer dans la forêt en raison des nombreuses superstitions locales.

Choeung Ek

Choeung Ek

Ce lieu est tristement connu pour avoir été le principal lieu d’exécution et le principal charnier des Khmers rouges.

À l’origine, l’endroit était un cimetière chinois, mais les Khmers rouges ont décidé de le réaménager en lieu d’exécution lors de leur prise de pouvoir.

Le lieu a été découvert à la fin des années 70 à la chute du régime par un paysan de la région. Lors d’une promenade, ce dernier est tombé sur un arbre dans lequel étaient incrustés des cheveux. En poursuivant ses investigations, il a fini par tomber sur une fosse remplie de corps humains.

De nombreuses fouilles ont eu lieu sur place durant les années suivantes. Elles ont permis d’exhumer près de huit mille ossements appartenant à un total de 17 000 victimes. Depuis, Choeung Ek est devenu un lieu de recueillement, mais il est aussi considéré comme un symbole de la cruauté du régime khmer.

Prypiat

Prypiat

Il s’agit cette fois d’un lieu très connu. Prypiat est en effet une ville ukrainienne située à environ trois kilomètres de la centrale de Tchernobyl, en pleine zone d’exclusion.

Suite à la catastrophe nucléaire de 1986, la ville a été entièrement évacuée et laissée à l’abandon. Les habitants n’ont pas pu récupérer leurs affaires et ces dernières sont restées sur place.

Officiellement, Prypiat est considérée comme une ville fantôme, mais il arrive fréquemment que des touristes se rendent sur place, pour s’imprégner des lieux ou les photographier. Reste que l’endroit est extrêmement dangereux en raison de la radioactivité des lieux.

El Bronx

El Bronx

El Bronx est un quartier situé à Bogota, non loin de la Plaza de los Martires. Le quartier était à l’origine habité par des familles, mais les crises successives connues à partir de la seconde moitié du vingtième siècle ont provoqué l’émergence de nombreux gangs.

El Bronx est désormais au moins des dealers et les bâtiments se trouvent dans un fort état de délabrement.

En 2016, les autorités locales ont cependant décidé de prendre les choses en main et elles ont envoyé sur place plus de deux mille hommes de la police nationale et de l’armée afin de reprendre le contrôle des lieux. Les bâtiments les plus abîmés ont été démolis et les pouvoirs publics mettent tout en oeuvre pour faire revivre le quartier.

Les images présentes dans Google Maps et Google Earth datent cependant de 2014 et elles offrent par conséquent un aperçu de ce à quoi ressemblait le quartier avant cette initiative.

Lunik IX

Lunik IX

Lunik IX se trouve dans la ville de Kosice et donc en Slovaquie.

À l’origine, le quartier a été construit dans les années 70 et il avait principalement pour but de faciliter l’intégration des populations roms vivant dans le centre-ville.

Dix ans plus tard, plus de deux milles personnes vivaient dans les immeubles du quartier. Ce chiffre a été ensuite multiplié par trois dans les années suivantes. Toutefois, le chômage a également connu une progression fulgurante et le quartier a progressivement fini par se transformer en ghetto, l’un des plus grands d’Europe Centrale.