8 personnes poursuivies par le gouvernement fédéral américain pour avoir lancé des sites de streaming

Le gouvernement fédéral américain a réussi à mettre la main sur les créateurs de deux des plus gros sites de streaming illégaux des États-Unis, à savoir Jetflicks et iStreamitAll. Dans le cadre de cette affaire, 8 personnes ont été poursuivies, le 28 août dernier, pour violation des droits du copyright en raison de leurs activités au sein des deux sites incriminés.

Les créateurs de Jetflicks et de iStreamitAll sont accusés d’avoir diffusé sur leur site environ 100 000 épisodes d’émissions télévisées et un grand nombre de films sans avoir eu l’autorisation des ayants droit.

prison

Crédits Pixabay

Avec cette affaire, le gouvernement fédéral américain a mis la main sur un gros poisson étant donné que le nombre de contenus illégaux proposés par iStreamitAll dépasse largement ce que proposent des plateformes de streaming comme Netflix, Amazon Prime ou Hulu.

Les coupables épinglés par le gouvernement fédéral américain

Après avoir mis la main sur les créateurs de Jetflicks et iStreamitAll, le gouvernement fédéral américain a divulgué l’identité de leurs complices. Les personnes qui sont poursuivies dans le cadre de cette affaire sont Kristopher Lee Dallman, Douglas M. Courson, Felipe Garcia, Jared Edward Jaurequi, Peter H. Huber, Yoany Vaillant et Luis Angel Villarino.

Un homme du nom de Darryl Julius Polo a également été poursuivi par le gouvernement fédéral américain. Ce dernier est connu pour avoir fait partie des principaux fondateurs du site Jetflicks qu’il a ensuite quitté pour lancer iStreamitAll. Durant de nombreuses années, ces deux sites ont réussi à passer sous le radar des autorités américaines.

Des accusés qui encourent de lourdes charges

Comme on aurait pu s’en douter, les accusés ne vont pas s’en sortir avec de simples amendes et encourent des charges plus lourdes. Kristopher Lee Dallman et Darryl Julius Polo risquent très gros étant donné qu’ils sont les créateurs des sites incriminés.

Le tandem a été inculpé pour deux chefs d’accusation pour violation du droit d’auteur dans le cadre d’une utilisation publique. Quatre chefs d’accusation concernant le blanchiment d’argent planent également sur leur tête ainsi que deux autres chefs d’accusation pour violation du droit d’auteur par reproduction et/ou distribution. Les coupables attendent actuellement que leur sentence tombe.

Si le site Jetflicks a été supprimé de la toile, iStreamitAll, quant à lui, peut toujours être consulté en ligne.

Mots-clés web