80% des clics sur les publicités Facebook proviendraient de robots

Facebook volerait-il ses annonceurs ? C’est en tout cas ce que suggère la startup américaine Limited Run. Cette dernière aurait effectivement développé un outil chargé d’analyser tous les clics effectués sur ses propres campagnes publicitaires. Un projet intéressant mais qui s’est soldé par des conclusions pour le moins étonnantes. D’après la startup, 80% des clics sur les publicités diffusées sur Facebook proviendraient de robots. Tout le problème étant que les campagnes des annonceurs sont payées au CPC, soit au « coût par clic »… Autant dire que cette affaire soulève un bon nombre de questions.

80% des clics sur les publicités Facebook proviendraient de robots

Une escroquerie au clic ?

Tout a commencé par un simple constat. En se penchant sur ses campagnes publicitaires et sur le nombre d’accès à son site, Limited Run s’est rendu compte qu’il y avait comme un léger décalage puisque seuls 20% des clics se soldaient par des visites réelles. Plutôt étonnant, on comprend donc pourquoi la startup a cherché à pousser ses investigations un peu plus loin. Elle a ainsi développé un outil d’analyse qui a révélé que 80% des clics effectués sur ses campagnes provenaient d’internautes surfant depuis des terminaux dépourvus de Javascript. Bizarre, non ? Carrément, et c’est exactement pour cette raison que nos enquêteurs numériques ont installé sur les pages de leur site un tracker spécifique qui a révélé que ces fameux internautes sans Javascript étaient en réalité des robots. Un résultat d’autant plus étonnant que d’après Facebook himself, seuls 8.7% des comptes créés sur la plateforme seraient faux.

Et une tentative d’extortion ?

Ce n’est d’ailleurs pas le seul grief formulé à l’encontre du célèbre réseau social. Lorsque la startup a essayé de changer l’appellation de sa page Facebook, ce dernier lui aurait effectivement demandé d’investir 2.000 $ en campagnes publicitaires en échange. Une proposition pour le moins étonnante, bien évidemment. Depuis, Limited Run a décidé de tourner la page et la société a donc décidé de fermer sa page Facebook et de partir pour la concurrence (Twitter et Google+). Facebook, de son côté, n’a pas encore commenté l’affaire. Toutefois, comme on l’apprend sur le blog de Limited Run, la firme américaine aurait pris contact avec le plaignant et elle serait même en train d’enquêter sur le sujet. Nous allons donc leur laisser le bénéfice du doute.

Facebook, droit vers le mur ?

Je sais, ça fait beaucoup de questions mais je pense que cette dernière interrogation est parfaitement légitime. Le programme publicitaire de Facebook semble avoir de plus en plus de mal à convaincre, de très grosses sociétés comme General Motors s’en sont même détournées. Le manque à gagner est important, cet état de fait a bien évidemment un impact négatif sur les résultats financiers de la firme. Et si l’on ajoute à cela le fait que son action s’écroule depuis son introduction en bourse – elle est quand même passée de 38$ à une vingtaine de dollars en quelques semaines -, on peut légitimement se demander si Facebook ne va pas droit dans le mur.

Et vous alors, qu’est ce que vous en pensez ? Est-ce que vous avez eu l’occasion de tester le programme publicitaire de Facebook ? Et si oui, est-ce que vous en êtes contents ?

Via (Crédits PhotoJason McELweenie)

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.