Clicky

A coups de bonnes notes, les médias ont fait pleurer le réalisateur de God of War

Cory Barlog vient de se livrer à un exercice plutôt délicat. Le réalisateur de God of War a publié hier une vidéo sur sa chaîne YouTube, dans laquelle il découvre pour la première fois le score obtenu par son jeu sur Metacritic. Un score qui compile toutes les notes récoltées par God of War depuis près d’une semaine.

Si vous avez suivi l’actualité relative à la dernière exclusivité de Sony, vous savez probablement que les critiques la concernant sont dithyrambiques. Il était donc facile d’imaginer que Cory Barlog n’aurait pas à souffrir d’une trop mauvaise surprise, mais la réaction de ce dernier reste toutefois assez peu commune, puisqu’il fond tout simplement en larmes devant la webcam de son MacBook.

Le réalisateur de God of War a récemment publié une vidéo dans laquelle il consulte les notes attribuées à son jeu par les différents médias. Résultat des courses, il fond en larmes.

Au travers de cette étonnante vidéo, le développeur aurait avant tout souhaité montrer l’exemple à son fiston, qui préfère se cacher pour pleurer. Par la magie de l’internet, son papa, lui, aura donc versé quelques chaudes larmes devant plusieurs dizaines milliers de personnes. Preuve pour le jeune garçon que pleurer en public n’a rien de honteux.

God of War, un succès critique total, entaché par quelques Hashtags gênants…

Au delà de cette fameuse vidéo (disponible ci-dessous), Cory Barlog a également eu l’occasion de s’exprimer – chez Kotaku et plus tôt dans le mois – au sujet des Hashtags employés par les joueurs mécontents de la tournure prise par God of War.

Si le nouvel opus de la licence prend un peu trop des airs de reboot pour certains joueurs, il ne faudrait pas se formaliser selon Cory Barlog. Le Creative Director du jeu encourage d’ailleurs à prendre les images et trailers publiés jusqu’ici avec suffisamment de recul, histoire d’être en mesure de se faire son opinion manette en mains.

« Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui disent ‘le jeu est totalement différent [des précédents opus], il changent beaucoup de choses’, Hashtag #NotMyGodofWar, Hashtag #CancelMyPre-Order, mais je pense que les gens doivent y jouer » a-t-il déclaré avant d’ajouter « Nous avons été très restrictifs sur les informations que l’on partageait sur le jeu et sur ce que l’on montrait visuellement parlant, et une part de cela vient de ma paranoïa. Je veux que les gens découvrent le jeu dans son entièreté ».

« Tout ceux qui ont fait ce jeu – ou en tout cas une bonne portion de l’équipe – ont fait partie de God of War depuis le début. Rien n’a changé de manière cynique ou à cause de la pression ou de façon irréfléchie. On a tous mis notre cœur et notre âme dans ce jeu et tout ce qui fait l’ADN de la licence coule toujours dans les veines [du titre] ».

En un mot, il faut tester ce God of War avant de le critiquer, c’est d’ailleurs ce que votre serviteur a la ferme intention de faire… et dans les plus brefs délais.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.