A Détroit, un policier a été suspendu après avoir publié une image raciste sur Snapchat

Grâce à l’apparition des réseaux sociaux, les gens ont commencé à s’exprimer plus librement. Dans certains cas cependant, ce n’est pas toujours une bonne chose. C’est ce qui s’est notamment passé avec ce jeune policier de Détroit qui a fait une publication raciste concernant les habitants de la ville.

Il a posté un message sur Snapchat en qualifiant les habitants  de sa ville « d’animaux de zoo ».

Snapchat

Par cette publication, il traite implicitement la population de Détroit, qui est majoritairement peuplé par des noirs, d’animaux. Grâce à un ancien membre de la police, John Bennett, la bourde s’est très rapidement répandue sur d’autres réseaux sociaux.

Interpellé par ce comportement inapproprié, le chef de la police de Détroit s’est vu dans l’obligation de suspendre  Bostwick.

Un faux pas qui coûte cher

L’agent âgé de 27 ans a donc publié un message qui n’était pas ouvertement raciste, mais avec une connotation raciste assez évidente étant donné qu’il est blanc, ce qui n’est pas le cas pour 85% des habitants de Détroit.

Lorsqu’il a été interrogé par son supérieur hiérarchique, il a admis avoir fait la publication, mais a expliqué qu’il ne pensait pas à mal.

« Il a exprimé des remords, mais je lui ai certes indiqué de manière très ferme que cela avait sali non seulement notre département, mais toute l’organisation. » a également déclaré Craig lors d’une conférence de presse. « Il sera hors de notre masse salariale dès demain matin. » a ajouté James Craig. Toujours selon le chef de la police de Détroit, ce n’est pas la première fois que Bostwick commet une erreur grave dans son parcours de policier.

Plus d’informations sur l’affaire

Après avoir été embauché en juin 2017, Bostwick a été exclu de l’école de police pendant deux mois. Bostwick était toujours en probation lorsqu’il a posté la photo a déclaré Craig. Le commandant supervisant son entraînement avait estimé qu’il avait besoin de plus de temps sur le terrain. Bostwick étant en probation, cette nouvelle erreur a accéléré son licenciement selon Craig.

Ce n’est pas la première fois qu’un policier américain a été suspendu de ses fonctions à cause d’un commentaire raciste sur les réseaux sociaux. Ce fut également le cas pour Matthew Moriarty, un ancien agent de police de Floride.

Mots-clés snapchat