Clicky

A la fin du mois, la NASA organisera la première sortie spatiale entièrement féminine

Une grande majorité des astronautes sont des hommes. Il n’existe qu’une femme qui ait fait un voyage en solitaire une Soviétique du nom de Valentina Terechkova, dans les années 60. Entre 69 et 72, ce sont douze hommes qui ont foulé le sol du satellite. C’est dans un esprit de diversité que la NASA a annoncé, dans une interview de Science Friday, son projet de lancer la première expédition spatiale 100% féminine à la fin du mois de mars.

Sans oublier que l’agence américaine souhaite que la première personne foulant le sol de Mars soit également une femme. Autant dire un grand projet dans un monde essentiellement masculin.

Bactérie ISS

C’est dans cette interview que l’administrateur de la NASA (depuis 2018) Jim Bridenstine a également annoncé que la prochaine personne à se rendre sur la Lune serait une femme.

L’homme précise en effet souhaiter un « éventail de talents » pour la NASA.

Les prochaines missions ouvriront la porte aux femmes astronautes

Comme dans beaucoup de domaines, les femmes astronautes sont souvent laissées pour compte. Avec l’évolution des mentalités, la NASA compte s’ouvrir à ces talents souvent mésestimés, comme annoncé dans une interview pour Science Friday.

Dans ce but, l’agence spatiale américaine a plusieurs projets.

Le premier est l’envoi d’une équipe essentiellement féminine dans l’espace d’ici la fin du mois de mars. Une sortie spatiale exclusive voulue par Jim Bridenstine, administrateur de la NASA depuis 2018, bien conscient des enjeux futurs d’inclusivité – tout en ne passant pas à côté d’un « éventail de talents« .

Le second point évoqué sont les futurs voyages sur la Lune et Mars. Encore une fois, la NASA compte privilégier la présence de femmes sur le satellite et la planète. Jim Bridenstine a même annoncé que « la première personne à aller sur Mars sera probablement une femme« .

L’objectif de la NASA est donc de privilégier au maximum la présence de talents féminins au sein de ses missions. Avec ces trois objectifs, l’agence américaine compte donc rattraper des dizaines d’années pendant lesquelles les hommes étaient mis sur le devant de la scène de la conquête spatiale.

Une décision en adéquation avec l’air du temps et une plus grande inclusivité dans les métiers considérés, à tort, comme masculins.

Mots-clés espacelunemarsNASA