A Melbourne, une école privée a envoyé ses élèves vers un site pornographique

Internet est parfois un univers impitoyable et une simple erreur peut ainsi avoir de lourdes répercussions. C’est précisément ce que prouve cette étonnante histoire survenue dans une école privée de Melbourne.

Peninsula Grammar est une école privée très cotée installée dans la région de Melbourne et donc dans l’État du Victoria, au sud-est de l’île principale de l’Australie. Elle compte environ 1450 élèves et elle leur dispense de nombreux cours différents.

Facepalm

En parallèle, l’établissement a beaucoup investi sur les infrastructures. L’école compte ainsi une bibliothèque privée et une salle d’informatique.

Une simple lettre peut parfois faire toute la différence

Elle organise aussi fréquemment des animations afin de favoriser les échanges entre les élèves et le personnel enseignant.

Récemment, la Peninsula Grammar a donc envoyé un courriel à l’ensemble de ses étudiants afin de les convier à un petit déjeuner annuel organisé en leur honneur. L’idée était simple, il s’agissait tout simplement de favoriser l’esprit de corps autour d’un café ou d’un thé et de quelques croissants.

Histoire de faciliter l’organisation de l’événement, le courriel envoyé comprenait un lien pointant vers un formulaire de réservation.

Les élèves souhaitant participer à ce fameux petit-déjeuner devaient donc cliquer sur ce lien et remplir un formulaire avec leur nom, leur prénom, leur classe ou même leurs préférences gastronomiques.

Le directeur a été obligé de s’excuser publiquement

Seul problème, la personne chargée de la rédaction de ce courriel a commis une toute petite erreur en oubliant une lettre dans ce fameux lien.

Là, vous me direz sans doute qu’une simple lettre ne peut pas faire de grandes différences, mais vous vous trompez lourdement. Privé de cette fameuse lettre, le lien renvoyait en effet vers un site un peu différent, un site promouvant de nombreux contenus pornographiques.

Bien sûr, l’équipe encadrante s’est vite rendu compte de son erreur, mais le courriel était déjà parti et des centaines d’élèves se sont donc retrouvés bien malgré eux sur ce terrible site.

Face à la situation, Stuart Johnson, le directeur de l’école, a été obligé de publier un communiqué afin de présenter ses plus plates excuses. Il s’est ainsi dit désolé d’avoir envoyé un tel lien à ses étudiants, d’autant que ce dernier ne correspond pas du tout aux valeurs scolaires portées par l’établissement et ses enseignants. Ce qui est finalement assez rassurant au bout du compte, non ?

Mots-clés insoliteweb