A peine rentré sur Terre, Scott Kelly prend sa retraite

Scott Kelly a regagné le plancher des vaches au début du mois après un an passé dans l’espace, à bord de la Station Spatiale Internationale. L’expérience l’a visiblement marqué car il a décidé de prendre sa retraite. Il quittera donc la NASA à compter du 1er avril prochain après avoir passé vingt ans à travailler pour l’agence.

L’astronaute américain est né le 21 février 1964 à Orange, dans le New Jersey. Il a intégré l’école de l’aéronavale américaine à la fin des années 80 pour piloter le chasseur-bombardier F-14.

Retraite Scott Kelly

Scott Kelly et sa moustache, qu’il a rasé depuis.

L’armée l’a ensuite affecté au porte-avions USS Eisenhower pour une mission de longue durée. Il a voyagé à travers les quatre globes durant plusieurs années avant d’intégrer l’école dédiée aux pilotes d’essai.

Scott Kelly totalise plus de 4 000 heures de vols sur une trentaine d’avions différents

En tout, Scott Kelly totalise plus de 4 000 heures de vols à son actif sur une trentaine d’avions différents. Grâce à son expérience, il a été sélectionné par la NASA au milieu des années 90 pour devenir pilote de la navette spatiale américaine, avec son frère jumeau.

Durant ces dernières années, l’homme a réalisé quatre missions pour la NASA. Il a commencé par piloter la navette Discovery en 1999 pour assurer la maintenance du télescope spatial Hubble et il a ensuite été le commandant d’une autre mission en 2007, mission durant laquelle il a été amené à ravitailler la Station Spatiale Internationale.

Après ça, il a passé cinq mois à bord de l’ISS en octobre 2010 avant de regagner la terre ferme.

La dernière mission de Scott Kelly a été la plus longue puisqu’il a passé environ un an à bord de la station, entre le 25 mars 2015 et le 1er mars 2016. En tout, il est resté là bas pendant 340 jours et il détient actuellement le record du plus long séjour passé par un américain à bord de l’ISS.

L’astronaute a eu une carrière bien remplie, donc, et il souhaite désormais tourner la page pour passer à autre chose. C’est en tout cas ce qu’il a indiqué sur Facebook hier en fin de journée.

Scott Kelly va continuer à collaborer avec la NASA

Il explique dans son message qu’il a parcouru très exactement 143 846 525 miles (environ 231 millions de kilomètres) durant sa mission et que cette expérience lui a permis de repousser ses limites.

Un peu plus loin, il évoque aussi l’univers, en disant qu’il reste des millions de miles à explorer et que son départ de la NASA est la prochaine étape de son voyage personnel.

Charles Bolden, le patron de l’agence spatiale américaine, a tenu à lui rendre hommage et il a profité de l’occasion pour faire l’éloge de cet astronaute pas comme les autres. Car en effet, en cumulant toutes ses missions, Scott Kelly a vécu pendant pas moins de 520 jours dans l’espace, soit quasiment un an et demi.

Attention cependant car l’astronaute ne va pas non plus tirer un trait définitif sur la NASA. En réalité, il va continuer à participer aux recherches scientifiques liées à sa mission et il fournira régulièrement des prélèvements aux chercheurs de l’agence, tout comme son frère jumeau Mark.

En attendant, Scott Kelly a toujours autant de difficultés à se réadapter à la vie sur Terre. Il souffre effectivement de courbatures dans tout le corps et d’une hypersensibilité de la peau.