Clicky

A quoi vont servir les ondes gravitationnelles ?

Einstein avait vu juste, les ondes gravitationnelles existent bel et bien et tout le monde ne parle plus que de ça depuis l’annonce faite par le LIGO. Toutefois, peu de gens comprennent réellement la nature du phénomène et sa réelle utilité. Regrettable, d’autant que cette découverte va changer beaucoup de choses dans les années à venir. Elle pourrait même nous aider à mieux comprendre la formation de l’univers.

L’espace-temps doit être vu comme la surface d’un lac. Il semble calme en apparence mais il suffit de lancer une pierre à sa surface pour troubler sa quiétude.

Utilité Ondes Gravitationnelles

Les ondes gravitationnelles vont changer beaucoup de choses.

Lorsque la pierre frappe l’eau, elle crée effectivement une onde de choc qui va se déplacer à la surface de l’eau sous la forme de vaguelettes.

Comprendre les ondes gravitationnelles

Il en va exactement de même pour les ondes gravitationnelles. Lorsqu’un événement violent se produit, cela provoque des vibrations qui se déplacent à travers tout l’espace.

Les ondes détectées en septembre dernier proviennent de la collision et de la fusion de deux trous noirs situés à des millions d’années-lumière de notre position. Le choc a provoqué une puissante onde de choc qui s’est propagée à travers tout l’univers et qui a fini par atteindre notre planète à la rentrée 2015.

Ces ondes ont été détectées grâce à l’interféromètre américain LIGO. Il se présente sous la forme d’un dispositif constitué de deux lasers déployés entre des bâtiments situés à plusieurs centaines de kilomètres l’un de l’autre.

Mais ces quelques lignes ne doivent rien vous apprendre, et encore moins si vous avez lu mon précédent article sur le sujet.

La vraie question, c’est évidemment de savoir ce que cette découverte va changer.

Jusqu’à présent, les astronomes et les chercheurs observaient l’univers à l’aide de leurs yeux et tous les phénomènes observés l’étaient grâce à la lumière. Ces ondes vont leur désormais leur permettre d’écouter les bruits de l’univers. Ils vont ainsi pouvoir entendre la collision des étoiles, et ce même si elle se situe dans une galaxie très lointaine, inaccessible pour nos télescopes spatiaux.

Les ondes gravitationnelles vont permettre aux astronomes et aux chercheurs d’écouter l’univers

Grâce aux ondes, ils devraient aussi être en mesure de mieux comprendre le fonctionnement d’une étoile et la formation des trous noirs.

Certains d’entre vous le savent sans doute mais il arrive parfois qu’une étoile explose pour former une supernova. Lorsque cela arrive, alors toutes ses couches supérieures sont expulsées et son centre s’effondre sur lui-même.

C’est à ce moment précis que le trou noir se forme. Le problème, bien sûr, c’est que personne ne sait ce qui provoque l’explosion des étoiles et ces ondes nous permettront sans doute de répondre à pas mal de questions.

Et puis, bien sûr, il y a le Big Bang, cette formidable explosion qui a créé l’univers. Si l’on en croit les dernières études en date, alors le phénomène aurait provoqué une expansion accélérée du cosmos mais il ne s’agit malheureusement que d’une simple théorie et personne n’a été en mesure de la prouver.

En théorie, pourtant, les ondes gravitationnelles provoquées par l’explosion devraient emplir tout l’univers et la découverte faite par le LIGO pourrait donner vie à de nouveaux outils de mesure capables de capter ces infimes variations.

Mais en réalité, ce ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres. La vérité, c’est que les astronomes eux-mêmes ne savent pas ce qu’ils vont pouvoir découvrir grâce à ces ondes. La seule chose dont ils sont sûrs et certains, c’est qu’elles ouvrent un tout nouveau chapitre dans l’histoire de l’astronomie.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • LAO TSEU

    Ne vous méprenez pas : Il s’agit bien de la découverte la plus importante du siècle, tel qu’on vous l’as annoncé. Mais pour des ‘yeux’ profanes, elle semble insignifiante.
    Voici pourtant une liste (restreinte) de ce que cette découverte démontre :
    1 – La théorie d’Einstein est vraie (et pourtant ce n’est pas la plus importante)
    2 – Jusqu’à maintenant tout ce qui touchait les trous noirs était hypothétique, il s’agit ici d’une validation définitive des remarques à leur sujet.
    3 – La structure de l’espace n’est pas « plat », ni même courbe, mais quadri-dimensionnelle : Cela valide la théorie d’une autre dimension : en effet quand on « observe » un trou noir, quel que soit la direction d’où on le regarde, on ne voit jamais sa profondeur (son enfoncement dans la structure de l’espace) mais on le vois toujours comme si on le regardais de dessus : c’est un trou quadidimensionnel, est la profondeur est donc en direction d’une dimension G (gravité) : Je sait c’est très compliqué à comprendre en fait : Qui dis déformation de l’espace (ondulation,trous…), dis dimension (direction).
    4 – Qui dis « Direction » dis aussi « quelque part », et donc sans doute un autre univers (univers parallèle)… problème cette théorie a mauvaise « réputation » parmi les scientifiques à cause de la science fiction, et les rares qui osent l’étudier sont considérés comme des originaux excentriques !!! Pour être juste, si le point 3 viens d’être confirmé, celui-ci n’est toujours que théorie très hypothétique, mais elle est intéressante à citer.
    5 – Qui dis univers déformé dis univers déformable donc valide aussi l’hypothèse des ‘trous de vers’ (étudiés au CNES), et les hypothèses (principalement de la nasa) de déformer la structure de l’espace en avant d’un objet pour le propulser… à cela ne manque plus que la technique pour y parvenir.

  • Pingback: Ondes gravitationnelles : la mise au point du physicien Aurélien Barrau - Mes Actus()

  • Ben

    http://www.worldoo.info moteur de recherche indépendant

  • Astroboy

    A noter qu’il y a TOUT LE TEMPS des ondes gravitationnelles, par uniquement lorsqu’il y a une grande collision comme énoncé dans l’article. La Terre tourne autour du soleil grâce aux ondes gravitationnelles de ce dernier justement et non pas la gravité de notre cher Newton. Ici il a été possible de les détecter uniquement parce qu’elles ont été amplifier de manière drastique par la collision des trous noirs. Et il n’y a pas que LIGO (les américains) qui a détecté cet évènement, les résultats ont justement été croisés avec les mêmes résultats obtenus par VIRGO.