Clicky

Activision : le brevet qui incite aux micro-transactions via le matchmaking

En 2015, une équipe de recherche et de développement travaillant au sein d’Activision avait déposé un brevet portant sur un système de matchmaking favorisant les microtransactions. L’éditeur, qui a récemment obtenu la paternité du brevet, a cependant assuré que la méthode n’a jamais été intégrée dans l’un de ses jeux.

C’est Glixel, la section jeux vidéo de Rolling Stone, qui a révélé l’information. Celle d’un brevet déposé par des chercheurs et des développeurs d’Activision en 2015, pour une paternité finalement validée le 17 octobre dernier. On y apprend notamment que le système de matchmaking peut être manipulé pour inciter aux microtransactions.

Destiny 2

Destiny 2, le jeu qui rapporterait tellement qu’y inclure ce système de matchmaking aurait été superflu

Exemple : des joueurs ayant déboursé de l’argent véritable pour se procurer une arme puissante sont groupés avec des joueurs n’ayant quant à eux pas eu recours aux microtransactions du jeu en question. Le but : que le premier groupe donne envie au second de passer à la caisse. Mais le brevet va plus loin pour parvenir à ses fins.

Brevet favorisant les microtransactions via le matchmaking : Activision assure ne l’avoir jamais intégré

« Le joueur novice pourrait vouloir devenir un tireur d’élite expert dans un jeu (par exemple, tel que déterminé à partir du profil du joueur). Le système de microtransaction pourrait faire correspondre le joueur novice avec un joueur qui se trouve être un tireur d’élite expert. De cette manière, le joueur novice pourrait être encouragé à faire des achats in-game tels qu’un fusil ou tout autre objet possédé par le joueur expert ».

La description fournie poursuit l’exemple pour attester d’un mécanisme plus profond qu’il ne pourrait y paraître de prime abord. Ainsi, après avoir fait l’acquisition d’une arme semblable à celle de l’autre joueur, le novice aura plus de chances d’être placé dans une partie où son arme sera particulièrement efficace : « Cela pourrait encourager le joueur à faire d’autres achats à l’avenir pour obtenir de similaires résultats. »

Si Activision a depuis reconnu le dépôt de ce brevet exploratoire, l’éditeur dément s’en être jamais servi dans l’un de ses jeux. Le développeur Bungie Studios a également tenu à préciser ne pas avoir eu recours à cette méthode pour le second épisode de sa série Destiny.

Mots-clés activision

Share this post