Adobe Project VoCo : Photoshop pour la voix, tout simplement

Zeyu Jin est monté sur la scène de la conférence Adobe Max cette semaine afin de présenter une nouvelle solution logicielle sobrement baptisée Project VoCo. Particulièrement impressionnante, cette dernière permet de modifier des enregistrements sonores en quelques instants, sans le moindre effort. Grâce à ce système, il sera notamment possible de changer le timbre d’une voix ou même d’ajouter des phrases à un discours.

Project VoCo hérite d’une interface sobre et sombre, dans la droite lignée de celle de tous les autres logiciels de l’éditeur. Après avoir importé la piste sonore de son choix, l’utilisateur pourra la modifier à la guise en s’appuyant sur les nombreux outils intégrés à la solution.

Project VoCo

Project VoCo a fait forte impression sur la scène d’Adobe Max.

L’outil semble très complet et il intègre en outre un moteur de synthèse vocale.

Project VoCo, le Photoshop de la voix

Grâce à lui, il sera tout à fait possible de modifier un enregistrement existant en quelques instants, en utilisant sa propre voix ou celle d’une autre personne. La seule contrainte imposée par la solution, c’est de disposer d’un enregistrement audio de 20 minutes de la voix concernée.

Ensuite, il faudra simplement l’importer dans le logiciel pour lancer l’analyse. La procédure durera quelques minutes au maximum.

Lorsqu’elle sera terminée, il suffira de taper quelques mots dans le champ dédié à cet effet et Project VoCo se chargera du reste. Il s’appuiera en effet sur son moteur de synthèse vocale pour générer une nouvelle piste son à partir de l’échantillon analysé.

Le résultat est plutôt convaincant, comme en témoigne la vidéo intégrée à la fin de l’article. Ce programme devrait séduire un public assez large lorsqu’il sera disponible sur le marché et notamment les ingénieurs du son ou même les podcasteurs.

La solution ne sera pas commercialisée tout de suite

Attention cependant, car Project VoCo ne sera pas commercialisé tout de suite. En réalité, la solution est encore en cours de développement. Il faut d’ailleurs savoir qu’elle est le fruit d’une collaboration entre Adobe Research et l’Université de Princeton.

Adobe n’a donné aucune date, mais il serait étonnant que la solution soit disponible avant le second semestre de l’année prochaine.

En attendant, cet instrument soulève de nombreuses questions, notamment sur le plan éthique. Un tel outil pourrait tout à fait être utilisé pour falsifier des déclarations officielles, par exemple. Il faut avouer que c’est assez préoccupant. Maintenant, si vous vous souvenez bien, Photoshop avait lui aussi soulevé de nombreuses questions à l’époque.

Mots-clés adobeadobe max