Adobe Story, pour gérer son scénario

On ne le dira jamais assez, le scénario est la clef de voûte de n’importe quelle production cinématographique. Réaliser un film magnifique, bourré d’effets spéciaux, mais doté d’un scénario faiblard, c’est un peu comme conduire une BMW pour un jeune permis : ça ne sert à rien. Et justement, figurez-vous que la société Adobe a lancé Story, une application web dont le seul objectif est de vous aider à construire vos scénarios.

Adobe Story : le tableau de bord

Chez Adobe, on aime bien la création sous toutes ses formes et Story le prouve bien puisque ce service va vous donner toutes les cartes pour gérer au mieux les scénarios de vos productions. Les fonctionnalités proposées sont assez nombreuses et ont l’air de bien tenir le coup. Oui, je dis bien « ont l’air » car je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester le service dans la mesure où mon chouette compte Adobe n’est absolument pas reconnu par le service.

Adobe Story : la création d'un script

Du coup, pour vous parler de Story, je vais être obligé de m’appuyer sur l’article de Korben ainsi que sur les spécifications annoncées par Adobe himself. Le service vous permettra donc de :

  • Créer et stocker vos différents scénarios. Ces derniers peuvent être facilement gérés par l’intermédiaire du tableau de bord et il est possible d’inviter d’autres collaborateurs à travailler sur vos projets.
  • Créer et stocker les profils de vos personnages. On notera d’ailleurs qu’il est possible de lier ces derniers à d’autres pages web. Idéal pour permettre à vos acteurs de se familiariser avec leur rôle et d’en apprendre plus sur le sujet.
  • D’importer ou d’exporter vos scripts en différents formats. Une fonction idéale pour les utilisateurs les plus nomades. Concernant les formats supportés, pour l’import, on peut citer Word ou Final Draft et, pour l’export, on peut citer le PDF, le XML, le DOC, j’en passe et des meilleurs.

Alors bon, comme je n’ai pas testé Story par moi-même, je ne vais pas vous donner mon opinion sur le sujet mais le fait est que ce service a l’air plutôt prometteur et risque d’intéresser les cinéastes en herbe.

Via Korben

Mots-clés adobecinémaweb 2.0