En France, un ado s’est injecté des extraits de la Bible et du Coran dans son ADN

Les enfants de nos jours s’intéressent de plus en plus aux sciences et le jeune Adrien Locatelli nous le prouve encore une fois. A 16 ans, cet adolescent français, élève pensionnaire du Lycée Les Eaux Claires de Grenoble, a réalisé quelque chose d’inimaginable.

Il s’est injecté des macromolécules qu’il a développées à partir d’un texte. Énoncé de cette manière, cela à l’air simple et pourtant !

ADN sédiments

Figurez-vous que l’ado en question a transformé des bribes de la bible et du coran en ADN et se l’est ensuite injecté afin que ces fragments intègrent son ADN. Si tout ceci vous semble absurde pour le moment, vous allez rapidement changer d’avis puisque le jeune homme est plutôt convaincant.

Comment a-t-il procédé ?

Adrien Locatelli s’est tout simplement procuré une seringue, de la solution saline, du liquide de chez VectorBuilder et de la poudre de chez ProteoGenix pour s’inoculer l’ADN créé. Par ailleurs, avant tout, il a traduit les textes en ADN sachant que l’ADN code ses informations en utilisant de chaînes répétitives de quatre nucléotides : A, G, T et C.

L’adolescent a tout simplement aligné chaque lettre des alphabets hébreu et arabe avec un nucléotide de manière à ce que chaque nucléotide représente plus d’une lettre. Concrètement, il a agi de manière à ce que chaque dalet, khet, ayin et resh deviennent un T et à ce que chaque aleph, vav, yud, noun, tsade et tav deviennent un G.

Pourquoi a-t-il fait cela ?

Le scientifique en herbe a été motivé par la perspective de mettre en évidence le fait que la religion et la science peuvent cohabiter. Il pense que le procédé qu’il a créé pourrait être une bonne chose pour chaque religieux.

Il s’est injecté de l’ADN de la bible à la cuisse droite et l’ADN du coran a été injecté au niveau de la cuisse gauche.

Pour le moment, on ne sait pas encore si cette petite expérience peut provoquer des allergies graves. Les spécialistes, de leur côté, ne savent pas quoi en penser et il faudra sans doute attendre un peu avant de savoir si l’expérience de cet ado pas tout à fait comme les autres a des répercussions sur son organisme.

Mots-clés adninsolite