Affaire Harambe : la famille ne sera pas poursuivie

Joe Deters, le procureur de Hamilton County, a finalement décidé de ne pas poursuivre la famille de l’enfant tombé dans l’enclos de Harambe le mois dernier. Il estime en effet que la mère n’a pas fait preuve de négligence et qu’elle n’est par conséquent pas responsable de la mort du gorille. Cette décision est loin de faire l’unanimité chez les internautes.

Harambe avait 17 ans et il coulait des jours heureux dans le zoo de Cincinnati, entouré par de plantureuses femelles. Chaque semaine, des milliers de personnes faisaient le déplacement pour lui rendre visite.

Poursuites Harambe

Le procureur chargé de l’affaire a décidé de ne pas poursuivre la famille de l’enfant tombé dans l’enclos de Harambe.

A la fin du mois de mai, un enfant de trois ans s’est glissé sous la barrière entourant son enclos et il est malencontreusement tombé dans le fossé entourant la zone.

Harambe a été tué sous le regard médusé de dizaine de touristes

Le gorille a assisté à la scène et il est allé chercher l’enfant dans la fosse avant de le remonter dans son enclos. Ensuite, les témoignages divergent. Certains témoins ont en effet déclaré que l’animal avait trainé l’enfant sans ménagement sur plusieurs mètres mais d’autres pensent qu’il a cherché à le protéger, une thèse qui a été accréditée par une experte en comportement chez les grands primates.

En apprenant la nouvelle, le directeur du zoo a demandé à un gardien d’abattre l’animal pour sauver l’enfant. La scène a été filmée par les badauds présents sur place avant d’être partagés sur les réseaux sociaux.

Les internautes se sont très vite emparés de l’histoire, bien sûr, et de nombreuses pages Facebook ont vu le jour dans les heures qui ont suivi, avec quelques pétitions dans le lot. Certaines personnes se sont même lancées dans une enquête afin de retrouver les parents de l’enfants. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles ont estimé qu’ils avaient leur part de responsabilité dans la mort du primate.

L’enquête n’a visiblement rien révélé

Face à la situation, la police locale a décidé d’ouvrir une enquête.

Il faut croire qu’elle n’a rien révélé de particulier car le procureur chargé de l’affaire a fait le choix d’abandonner les charges contre la famille. Il a en effet estimé que la mère n’avait pas fait preuve de négligence, et ce même si son fils de trois ans a échappé à sa vigilance.

Il faut dire aussi qu’elle devait s’occuper de ses trois autres enfants au moment des faits, des enfants âgés de un, quatre et sept ans.

La famille de l’enfant s’est dite rassurée par cette décision, même si elle regrette amèrement la mort de Harambe. Il faut d’ailleurs rappeler que ce dernier appartenait à l’espèce des gorilles des plaines, espèce dont il ne reste à présent plus que 175 000 individus dans la nature et 745 en captivité.