Affaire Harambe : la police va ouvrir une enquête

Harambe ne cesse de faire parler de lui depuis le week-end dernier, et plus précisément depuis qu’il a été abattu par les gardiens du zoo où il vivait après qu’un enfant de trois ans soit entré dans son enclos. De nombreux internautes réclament en effet justice et la police de Cincinnati a finalement décidé d’ouvrir une enquête pour déterminer la responsabilité des parents du petit garçon.

Harambe était un gorille de 17 ans. Il vivait paisiblement au zoo de Cincinnati et des milliers de personnes faisaient le déplacement chaque semaine pour venir lui rendre visite.

Affaire Harambe

La police a décidé d’enquêter sur la mort de Harambe.

Souhaitant s’approcher du primate, un enfant de trois ans s’est faufilé sous les barrières de sécurité de son enclos samedi dernier avant de glisser et de tomber dans la fosse.

Harambe a été tué samedi dernier

Harambe a assisté à la scène et il est descendu dans la fosse pour récupérer l’enfant. Il l’a ensuite remonté et il l’a trainé à travers son enclos, sous le regard médusé des touristes présents sur place. Le directeur du zoo a été très vite averti et il a alors demandé à un gardien d’abattre l’animal.

Pourquoi ne pas l’avoir endormi ? Tout simplement parce que les sédatifs n’auraient pas agi tout de suite. Le primate aurait donc pu se sentir agressé et le directeur a préféré ne pas prendre de risque.

De nombreux experts ont pris la parole suite au drame et si certains d’entre eux pensent que le gorille ne présentait pas de risque réel pour l’enfant, ils estiment aussi que le directeur du zoo n’avait pas vraiment le choix compte tenu de l’urgence de la situation.

La plupart des internautes sont d’ailleurs de leur avis.

En revanche, beaucoup d’entre eux reprochent aux parents de l’enfant leur manque de vigilance et ils leur ont d’ailleurs fait savoir en les contactant directement sur Facebook.

La police enquête sur la responsabilité des parents

Jusqu’à présent, les autorités de Cincinnati n’avaient pas officiellement communiqué sur le sujet mais la police a profité d’une entrevue menée par le New York Post pour révéler qu’une enquête était actuellement en cours pour déterminer la responsabilité des parents de l’enfant dans cette tragique histoire.

Le porte-parole de la police locale a notamment indiqué que les enquêteurs cherchaient à reconstituer le déroulement de la scène.

Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant car Harambe appartenait à l’espèce des gorilles des plaines. A l’heure actuelle, il ne resterait plus que 175 000 individus dans la nature, et 745 en captivité. La perte d’un mâle reproducteur n’est donc pas anodin.

Mots-clés facebooktwitterweb