Afrique : un nouveau dinosaure a été découvert

Lorsqu’on évoque les derniers jours des dinosaures sur Terre, le continent africain reste un grand flou. Pour cause, les fossiles trouvés en Afrique à partir du crétacé supérieur, période datée entre 100 à 66 millions d’années, sont rares. Cela signifie que le cours de l’évolution des dinosaures en Afrique est jusqu’à présent resté un grand mystère.

Mais des scientifiques viennent de découvrir, dans le désert du Sahara égyptien, une nouvelle espèce de dinosaure qui va aider à combler ce vide dans l’histoire du continent africain. Ce dinosaure récemment découvert se nomme Mansourasaurus shahinae, un herbivore au long cou, de la taille d’un bus scolaire, avec des plaques osseuses incrustées dans sa peau.

Dinosaures

Les restes fossilisés de Mansourasaurus ont été mis au jour à travers une expédition conduite par l’initiative Mansoura University Vertebrate Paleontology (MUVP), menée par le Dr. Hesham Sallam du département de géologie à l’université de Mansoura en Egypte. Le nom de la créature rend hommage à la fois à l’Université Mansoura et à Mme Mona Shahin pour son rôle dans le développement du MUVP.

Des dinosaures qui circulaient librement entre les continents

Au cours des premières années d’existence des dinosaures, durant la plus grande partie des périodes du Trias et du Jurassique, tous les continents étaient réunis pour former le supercontinent de la Pangée. Pendant la période crétacée, cependant, les continents ont commencé à se séparer et à se déplacer pour donner la configuration que nous voyons aujourd’hui.

Historiquement, on ne sait pas clairement à quel point l’Afrique était connectée aux autres continents de l’hémisphère sud et à l’Europe pendant cette période – à quel point les animaux africains ont pu être coupés de leurs voisins et évoluer sur leurs propres voies.

Mansourasaurus, étant l’un des rares dinosaures africains connus de cette période, il va aider à répondre à cette question. En analysant les caractéristiques de ses os, Sallam et son équipe ont déterminé que Mansourasaurus est plus proche des dinosaures d’Europe et d’Asie que de ceux trouvés plus au sud en Afrique ou en Amérique du Sud. Ce qui, en retour, montre qu’au moins certains dinosaures pouvaient se déplacer entre l’Afrique et l’Europe vers la fin du règne de ces animaux.