Ils agressent et humilient une femme en public, publient la vidéo sur Facebook et la plateforme refuse de la supprimer

Facebook applique une politique de modération très stricte. Les modérateurs de la plateforme n’hésitent en effet jamais à supprimer les photos et les vidéos laissant entrevoir l’ombre d’un sein ou d’un sexe, mais ils sont visiblement moins choqués par la violence et l’humiliation. Nous venons encore d’en avoir une nouvelle fois la preuve avec cette histoire.

La scène s’est déroulée dans une discothèque assez populaire située du côté de la Jamaïque, dans la ville de Montego Bay. Comme souvent, l’alcool coulait à flot et l’ambiance était à la fête.

Agression Facebook 1

Une femme a été agressée dans une discothèque jamaïcaine. Personne n’a réagit.

Trois hommes étaient en train de danser sur la piste lorsqu’ils ont remarqué une femme séduisante située un peu en retrait.

Trois hommes ont commencé à bousculer une femme, sans raison

Ils se sont dirigés vers elle et ils ont commencé à la taquiner. Le ton est vite monté et les trois amis se sont alors mis à soulever sa robe. La femme leur a immédiatement demandé d’arrêter mais ils ont continué à essayer de la déshabiller puis un des hommes lui a brusquement sauté dessus pour la renverser sur la sol.

Un de ses complices l’a alors chevauché en mimant l’acte sexuel et en remontant sa robe afin d’exposer ses sous-vêtement à la vue de tous.

La femme s’est mise à hurler et à se débattre, sans succès. Personne n’a bougé le petit doigt et certains hommes présents dans la salle ont même commencé à encourager les trois agresseurs.

Galvanisés par ce soutien inattendu, les hommes ont attrapé la femme et ils ont commencé à la tirer vers un balcon. Là, ils ont placé un seau sur la tête et ils ont continué de l’humilier avant de la laisser repartir chez elle.

Toute la scène a été filmée et les trois hommes n’ont rien trouvé de mieux que de partager la séquence sur leur profil Facebook.

La vidéo a été signalée à plusieurs reprises mais Facebook a refusé de la supprimer

Elle a provoqué de vives réactions et deux internautes l’ont signalé aux modérateurs de la plateforme afin de la faire supprimer. Leur demande n’a pas abouti. Facebook leur a même envoyé un message pour leur dire qu’elle n’enfreignait pas les conditions fixées par l’entreprise.

Faute de mieux, ils ont donc contacté plusieurs médias et cette histoire s’est rapidement retrouvée à la une de plusieurs médias. Etrangement, la vidéo a été supprimée quelques minutes plus tard par le service, sans aucune explication. En attendant, la séquence a été vue plus de deux millions de fois et elle a totalisé plusieurs dizaines de milliers de partages en l’espace de quelques jours.

Moralité, sur Facebook, il vaut mieux publier des contenus violents que de faire du nu artistiques.

Agression Facebook 2 Agression Facebook 3 Agression Facebook 4

Mots-clés facebookvidéoweb