Clicky

Airbnb : des escrocs russes ont utilisé la plateforme pour blanchir de l’argent

Malgré les efforts des services de sécurité, l’escroquerie ne cessera jamais d’exister. Actuellement, il suffit d’avoir un ordinateur et de se rendre sur un site de location en ligne pour pouvoir blanchir de l’argent sans éveiller les soupçons des autorités compétentes. Selon une enquête menée par Daily Beast, des escrocs utiliseraient la plateforme communautaire de location « Airbnb » pour blanchir de l’argent.

Les escrocs utilisent cette plateforme pour transformer des sommes sur des cartes de crédit volées grâce à la participation des internautes corrompus. En consultant les posts de certains forums fréquentés par les malfaiteurs, les enquêteurs ont pu constater que c’était par ce biais que les internautes corrompus étaient recrutés par les escrocs.

Airbnb-Logo

Airbnb n’a jamais eu de problèmes de ce genre jusqu’à présent. Actuellement, la start-up est accusée d’être un vecteur de blanchiment d’argent.

Une manœuvre simple

Les escrocs ont élaboré un procédé très simple pour parvenir à leurs fins. Ils feignent tout simplement de réserver un logement. La transaction se fait avec des propriétaires complices. Ceux-ci renvoient ensuite la somme aux escrocs sans oublier d’en retirer une commission et le tour est joué.

« On fait un 50/50 » écrit un utilisateur dans un forum russe mis en ligne par un escroc. « Vous recevrez l’argent deux jours après la date de réservation » affirme un autre et un troisième post annonce la recherche de volontaires sérieux et désireux de faire passer des sommes de mille à trois mille dollars à chaque transaction.

La réponse d’Airbnb

Airbnb prend 3% sur toutes les transactions effectuées sur la plateforme. Alors que la marque est directement accusée d’être un vecteur de blanchiment d’argent, elle semble ne pas être paniquée par la situation.

Nick Shapiro, responsable de la gestion des risques et de la confiance chez Airbnb, explique que la sécurité de la plateforme est parfaitement au point.

Il a déclaré au Daily Beast : « Nous disposons d’un système de détection en temps réel qui comptabilise chaque réservation Airbnb à l’avance en fonction des risques. À l’aide du machine learning et de l’analyse prédictive, les modèles évaluent instantanément des centaines de signaux afin de mettre fin à toute activité suspecte. »

Il est actuellement impossible d’évaluer l’ampleur du blanchiment d’argent sur Airbnb. Par contre, il est maintenant évident que les market place sont exploités par les escrocs.

Mots-clés airbnb

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !