Clicky

Airbnb met en place une charte contre le racisme

Airbnb a mis en place une charte que tous ses utilisateurs sont tenus de signer sous peine d’exclusion, le but de cette charte ? Lutter autant que possible contre le racisme et des discriminations de manière générale.

Si les responsables du service bien connu des voyageurs se sont penchés sur la question, c’est que la situation se trouve être critique dans certains pays et notamment aux États-Unis, où il est de plus en plus difficile de trouver un hébergement si l’on est noir. C’est ce qu’a d’ailleurs mis en avant une étude de l’université américaine de Havard, selon laquelle une personne portant un nom d’origine afro-américaine a 16% de chances supplémentaires de se voir essuyer un refus.

airbnb-charte-racisme

Airbnb a mis en place une charte à destination de ses utilisateurs pour lutter contre le racisme et les discriminations

Il faut dire que les témoignages de personnes victimes de discriminations sont de plus en plus fréquents. En juin dernier ce fut le cas d’une productrice américaine transsexuelle et d’une jeune étudiante nigériane, toutes deux s’étaient vues refuser l’hébergement par des hôtes, utilisateurs du service de location entre particuliers.

Des cas de discrimination qui salissent l’image de marque d’Airbnb

Si Airbnb a décidé d’agir, ce n’est pas uniquement par grandeur d’âme. Le service fait régulièrement l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux, comme ce fut le cas avec les deux personnes citées plus haut, dont les expériences malheureuses furent partagées massivement sur le net.

C’est donc par l’intermédiaire d’une charte éthique qu’Airbnb espère raisonner ses utilisateurs, et les sensibiliser aux discriminations. Une charte qui fera foi dès le mardi 1er novembre et qui sera littéralement imposée aux utilisateurs sous peine de ne plus pouvoir profiter du service.

Une charte majoritairement bien accueillie sur Twitter

Les twittos français comme américains ont pour leur part, et dans leur majorité, salué l’initiative d’Airbnb. Malgré tout cette charte ne contente pas tout le monde, certains internautes ont ainsi critiqué la méthode, et ce qui constitue – pour eux – une atteinte à leur liberté de décider qui ils souhaitent accueillir sous leur toit.

Le service intervient en tout cas sur un sujet qui créait de plus en plus la polémique, en particulier aux États-Unis, où le hashtag AirbnbWhileBlack prenait en importance sur Twitter pour dénoncer les discriminations faites sur Airbnb, à l’égard de la communauté noire-américaine.

Crédit photo

Mots-clés airbnb

Share this post

Nathan

Geek dans l'âme et curieux de nature, Nathan est mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R.

7 comments

Ajouter le votre.
  1. bibousiq 31 octobre, 2016 at 18:19 Répondre

    Je dois avouer que moi-même je me pose des questions sur une annulation d’un appartement que je voulais louer cet été à Montréal pour deux nuits: le loueur m’a affirmé ne pas pouvoir me le louer car il était pris une des deux nuits, ce qui n’était pas indiqué sur le site…et surtout, pour ma copine (qui n’est pas noire), il était tout à fait disposé à le louer pour la même période…

Publier un nouveau commentaire.