Airbnb : un couple a trouvé une caméra cachée dans leur appartement

En louant un studio sur Airbnb pour une nuit à Toronto, Dougie Hamilton et Taryn Vernoy n’auraient jamais pensé qu’ils seraient espionnés par le propriétaire du logement. C’est par un heureux hasard que le jeune couple britannique a découvert une mini-caméra cachée dans le radio-réveil du salon. Posé sur la table basse, le petit appareil était tourné de façon suspecte vers la chambre à coucher.

C’est Dougie qui a eu une espèce de pressentiment. Dans un entretien avec un média, il a déclaré s’être senti mal à l’aise à la vue du radio-réveil. « J’ai regardé le réveil pendant environ dix minutes. Il était connecté à un câble, comme un chargeur de téléphone. Je trouvais ça bizarre. »

C’est en inspectant l’appareil de plus près qu’il a trouvé une petite caméra dissimulée à l’intérieur. La découverte a été très choquante pour le couple qui a décidé de quitter l’appartement sur-le-champ.

Plusieurs cas similaires par le passé

Airbnb est un site communautaire payant qui permet la réservation et location à court terme d’appartements entre particuliers. Lancée en 2007, la plateforme compte aujourd’hui 1,5 million d’annonces dans près de 200 villes à travers le monde. Si le service est très pratique, il se trouve que certains hôtes espionnent leurs locataires avec des caméras cachées.

Ce n’est pas la première fois que des clients découvrent une ou plusieurs caméras dissimulées dans des locations Airbnb. Rien que l’année dernière, un propriétaire d’appartement a été arrêté pour avoir caché des caméras dans les détecteurs de fumée pour filmer et enregistrer les ébats sexuels de ses locataires.

Pas un cas isolé

Quand on voit le nombre de cas de caméras cachées dans les locations Airbnb, on est en droit de douter sur les capacités du service à préserver l’intimité de ses clients. À chaque fois qu’un incident est rapporté et prouvé, les responsables se contentent simplement de bannir le propriétaire concerné de la plateforme, puis de rembourser le client victime de voyeurisme.

Pour ce qui est de Dougie et Taryn, ils ont non seulement été remboursés mais Airbnb leur a également payé une chambre dans un hôtel de luxe pour la nuit. Les responsables ont ouvert une enquête, de même que la police de Toronto. Pour ce qui est du propriétaire du logement, les réservations de ces cinq autres appartements ont été annulées le temps d’éclaircir l’affaire.

Mots-clés airbnb