Airbnb : une hôtesse raciste condamnée à retourner à l’école

Airbnb s’est retrouvé au cœur d’une nouvelle polémique un peu plus tôt dans l’année lorsqu’une hôtesse a annulé au dernier moment la réservation d’une utilisatrice en raison de ses origines ethniques. L’affaire a fait scandale et si l’hôtesse en question a été bannie de la plateforme, elle a aussi été condamnée à retourner… sur les bancs de l’école.

Dyne Suh habite aux États-Unis depuis ses trois ans et elle considère bien évidemment ce pays comme le sien.

Airbnb condamnation

Étudiante en droit, elle fait souvent appel à Airbnb pour ses déplacements.

Airbnb : une affaire qui remonte au début de l’année

Plus tôt dans l’année, elle a réservé une maison à Big Bear Lake, une petite ville située en plein cœur de la Californie. Très touristique, la région est connue pour ses stations de ski.

Sur le chemin, Dyne a contacté son hôtesse, une certaine Tami, pour lui demander si elle pouvait venir avec deux amis. La femme a accepté, tout en exigeant une contrepartie financière.

Mais voilà, avant d’arriver à sa destination, l’étudiante a reçu un nouveau message de l’hôtesse. Contre toute attente, elle avait finalement décidé d’annuler la réservation de la jeune femme.

Choquée, Dyne lui a naturellement demandé des explications et la femme lui a alors envoyé deux messages extrêmement grossiers. Dans le premier, elle lui expliquait qu’elle ne lui louerait pas sa maison, et ce même si elle était la dernière personne sur la planète. Elle a ensuite enchaîné en faisant expressément référence à ses origines asiatiques.

L’hôtesse a été bannie et condamnée

L’étudiante ne s’est pas laissée faire et elle lui a alors dit que sa décision était en violation avec les règles d’utilisation de la plateforme et qu’elle pouvait donc dire au revoir à son profil.

L’hôtesse ne s’est pas laissée démonter et elle lui a alors rétorqué que c’était précisément pour cette raison que les Américains avaient Trump.

L’histoire est rapidement remontée aux oreilles de Airbnb et la plateforme a pris la décision de bannir définitivement l’indélicate de la plateforme. Toutefois, en parallèle, le dossier a également été présenté devant un tribunal californien et la justice a tranché en faveur de Dyne.

En conséquence, l’hôtesse a été condamnée à payer une amende de cinq mille dollars… et à suivre un cours dans un établissement scolaire spécialisé dans les programmes d’études Asie-Amérique. Quant à savoir si ça lui sera réellement profitable, c’est un autre débat.

Mots-clés airbnbinsolite