Clicky

Akira Miyawaki, l’homme qui a aidé à replanter 40 millions d’arbres

Akira Miyawaki est un professeur émérite à l’université nationale de Yokohama au Japon. Il a élaboré une méthode révolutionnaire qui permet de régénérer des forêts vierges. Les exploitations de forêts primaires par l’homme entraînent des modifications de l’écosystème, dont le changement climatique.

Selon les statistiques, 6 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année à travers le monde.

Pour prévenir la déforestation totale, le botaniste Miyawaki a mis au point un concept dénommé le « senzai shizen shokusei. »

L’expert en écologie végétale tient tout de même à préciser : « Il est important de bien comprendre qu’on ne peut pas planter n’importe quoi et n’importe comment. » Il est donc essentiel de différencier les vraies plantes de celles qui sont fausses.

Si les véritables plantes résistent aux aléas climatiques, les fausses ont du mal à se développer à des changements récurrents.

La reconstitution de « vraies forêts »

Pour rétablir l’écosystème, Akira Miyawaki privilégie les arbres indigènes qui sont capables de survivre dans les conditions les plus extrêmes. Cette méthode peut s’avérer très onéreuse, mais elle est propice à la reconstitution des « vraies forêts. » Certes, les préparations requièrent du temps et de l’argent, car il faut étudier la zone à reboiser, préparer les graines ainsi que le substrat, mais le résultat en vaut la peine.

Le botaniste japonais affirme que les pousses d’arbres indigènes n’ont pas besoin de suivi ni d’entretien. Avec sa technique, il est possible de reboiser une zone en 20 ou 30 ans. Avec les méthodes traditionnelles, il fallait attendre 200 voire 300 ans pour reconstituer une forêt. Ainsi, grâce à Miyawaki, les Japonais ont pu reboiser 1300 sites y compris des zones côtières.

La méthode « senzai shizen shokusei »

La renommée de Miyawaki a dépassé les frontières du Japon, si bien que les Belges ont décidé de reboiser les zones industrielles. En France, l’association Boomforest plante des plants de chênes et de bouleaux à Paris.

De leur côté, les Indiens ont reconstitué une forêt à Bangalore en moins de 8 mois. En s’inspirant de la technique japonaise, les arbres poussent 10 fois plus rapidement et les forêts sont 30 fois plus denses. La méthode senzai shizen shokusei est en ce sens une véritable lueur d’espoir pour l’humanité face à la déforestation.

Mots-clés écologieinsolite

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !