« Aladdin » : les premières images du film live de Disney désiré par Jafar

Après Le Livre de la jungle, La Belle et la Bête et Le Roi lion, Disney va, en 2019 avec son Aladdin tout de chair vêtu, s’évertuer à démontrer, une énième fois, que substituer de prévisibles humains à d’habiles et magiques coups de crayon suffisent à garder le mythe original intact. Vous irez voir pour la curiosité de toute façon.

Comment ne pas s’accorder sur l’idée voulant que les seules voix qui réclamaient des recréations « live » des films d’animation cultes de Disney étaient finalement celles qui erraient dans les esprits créatifs, voire commerciaux, de la firme ? En regardant les scores réalisés en salles par ces nouvelles versions.

Avec 966 millions et 1,3 milliard de dollars de recettes récoltés rien que pour, respectivement, Le Livre de la jungle et La Belle et la Bête, il apparaissait inévitable que le projet de faire jouer des films animés à des acteurs eux-mêmes appuyés par une bonne dose d’effets spéciaux allait s’étendre à d’autres grands noms du catalogue Disney. Aladdin est donc le prochain sur la liste.

Le Génie du « Aladdin » de 2019 campé par Will Smith sera bien bleu au final

Les premières images du film ont été récemment publiées dans les colonnes d’Entertainment Weekly, et personne ne se le cachera, c’est bien l’apparence du Génie, rôle confié au néo-quinquagénaire Will Smith, qui interloque. Certes, cet Aladdin en devenir ne peut se prétendre comme une copie carbone du film de 1992, avec son Génie aux dimensions pharaoniques et aux gesticulations que peut-être seul The Mask pourrait suivre. Mais tout de même, le choc a été violent.

Guy Ritchie, réalisateur du film prévu pour débouler le 22 mai prochain au cinéma, confie qu’il voulait « un papa musclé des années 1970 » pour faire son nouveau Génie. « Il était assez imposant pour dégager un sentiment de force – pas musclé au point d’avoir l’air de surveiller sa ligne, mais suffisamment énorme pour que vous n’ignoriez pas sa présence dans une pièce. »

Bon alors depuis, Will Smith a souligné sur son compte Instagram que le Génie que l’on vient de découvrir, sa version « humaine », n’aura qu’une petite place dans le film, et que la plupart des apparitions du personnage, tout bleu dans sa forme définitive, se feront en images de synthèse. Mais c’est sympa de ta part d’être passé Will. On t’appelle le tapis ou tu veux qu’on te souhaite un bon retour à la maison ?