Alaska : les restes d’une créature mystérieuse ont été retrouvés sur une plage

En sortant faire du kayak près de la baie de Berners, le pêcheur américain Bjorn Dihle ne s’attendait sûrement pas à faire cette étrange découverte. D’après un rapport du Sun, ce dernier est tombé sur les restes d’une mystérieuse créature marine à 40 miles de Juneau, capitale de l’Alaska.

Bjorn Dihle a été attiré par l’odeur nauséabonde des restes de l’animal et a cru au premier abord qu’il s’agissait d’une raie. « Quand je suis arrivé à la page, j’ai vite réalisé que c’était les organes internes de quelque chose de très grand. Les organes ressemblaient et sentaient comme un foie en décomposition ou une prise de poisson qui n’avait pas été nettoyée depuis un moment. » a confié le pêcheur.

Alaska

Les scientifiques se penchent actuellement sur cette découverte pour essayer de déterminer de quel type d’animal il peut s’agir.

Les scientifiques spéculent

Pour l’instant, les experts ne sont pas encore sûrs de ce que Bjorn Dihle a trouvé. Pour répondre aux questions qu’ils se posent, il leur faut encore un échantillon de tissu à analyser. Certains scientifiques s’accordent à dire que les restes pourraient provenir du foie d’un requin dormeur du Pacifique.

Toutefois, Bjorn Dihle reste sceptique face à cette hypothèse. Selon lui, ces restes pourraient aussi appartenir à des baleines, car ils sont trop grands et imposants pour tout autre mammifère marin.

Les restes découverts sur la plage faisaient 5 pieds de long.

Des prédateurs des profondeurs

Pour apporter matière à réflexion, le magazine Gentside a tenu à rappeler que le requin dormeur était une espèce vivant à 6 600 pieds de profondeur et qu’elle comptait très peu de prédateurs.

D’après Bjorn Dihle, seuls les lions de mer ou les épaulards sont capables de rivaliser avec ce genre de requin.

Malgré cela, nombreux sont ceux qui se demandent encore comment le foie de cet animal a pu arriver intact à la surface de l’eau. Le foie du requin reste l’une des parties les plus sûres et les plus nutritives, cela dit, pour certaines espèces, il peut être très toxique.

Le mystère reste encore entier autour de cette découverte. Il faudra donc attendre les résultats des analyses des scientifiques pour être fixé.

Mots-clés insolite