Alaska : une mystérieuse particule radioactive a été repérée au-dessus des îles Aléoutiennes

L’Alaska fait beaucoup parler de lui depuis ce matin et cela n’a rien d’étonnant, car une équipe scientifique a découvert une mystérieuse particule radioactive au-dessus des îles Aléoutiennes, une particule contenant une petite quantité d’uranium enrichie.

L’Alaska a beau se trouver au nord du Canada, il n’en reste pas moins le quarante-neuvième état des États-Unis. Relativement isolé, il est également un des endroits les moins peuplés au monde et il comptait ainsi moins de huit cent mille habitants lors du recensement de 2012.

Alaska

Mais si l’état fait autant parler de lui depuis quelques heures, ce n’est ni pour sa démographie ni même pour son climat, mais pour une étonnante découverte scientifique.

Une particule perdue au milieu de nulle part

Une équipe de chercheurs était en effet en train d’effectuer un vol de routine afin de recueillir des échantillons de la pollution de la région lorsqu’elle a découvert une étrange particule flottant à environ sept kilomètres au-dessus des îles Aléoutiennes, des îles situées au sud-ouest de l’état.

Intrigués, ils ont examiné les prélèvements recueillis et ils ont alors réalisé que cette particule était étrangement seule. Plus surprenant encore, ils se sont rendu compte qu’elle contenait une petite quantité d’uranium enrichi.

Après avoir lancé des analyses approfondies, les chercheurs ont en effet découvert que la particule se composant de deux types d’uranium différents, à savoir l’uranium 238 et l’uranium 235.

L’uranium 238 est relativement courant et on en trouve ainsi beaucoup dans la nature et l’atmosphère. Il en va de même pour l’uranium 235, dans des proportions moindres cependant.

Or justement, la particule en question contenait de fortes doses de cet uranium, environ trois fois plus que dans un échantillon faisant cette taille. Les scientifiques en ont donc déduit que cette particule était en réalité de l’uranium artificiellement enrichi par l’homme.

Une composition étonnante

Les chercheurs se sont alors retrouvés confrontés à un autre mystère relatif cette fois à la taille de la particule. Durant leurs simulations, ces derniers ont en effet réalisé que cette dernière était bien trop petite pour pouvoir provenir d’une installation liée à la production de combustible nucléaire.

La seule explication rationnelle serait donc que la particule provienne d’un incident nucléaire comme celui  survenu à Tchernobyl ou à Fukushima. Toutefois, ils ne comprennent pas comment elle a pu se retrouver à cet endroit ni même pourquoi elle est la seule à avoir été repérée par les instruments utilisés lors de l’échantillonnage.

Ils ont cependant développé une intéressante théorie et ils pensent ainsi que cette particule pourrait provenir de la Corée du Nord. C’est en tout cas la conclusion à laquelle ils sont arrivés en étudiant avec soin les courants venteux de la région.

Les résultats de leur étude peuvent être consultés à cette adresse.

Mots-clés alaskainsolite