Alcatraz : les évadés de 1962 auraient-ils survécu ?

La prison fédérale de haute sécurité d’Alcatraz, située sur l’île éponyme dans la baie de San Francisco, en Californie, a été pendant 29 ans la prison fédérale la plus sûre des USA. Jusqu’à sa fermeture le 21 mars 1963. Entourée par les eaux froides et agitées du Pacifique, la prison d’Alcatraz était réservée aux pires criminels du pays, en ce sens qu’il était impossible d’imaginer que quelqu’un puisse s’en échapper.

C’est pourtant ce qui est arrivé dans la nuit du 11 juin 1962 !

Alcatraz

Les évadés d’Alcatraz refont surface

C’est l’un des plus grands mystères de l’Amérique : qu’est-il arrivé aux trois hommes qui ont réussi à s’évader de la prison d’Alcatraz en 1962 ? Cette nuit-là, les frères John et Clarence Anglin et Frank Morris ont en effet réussi à s’évader de la célèbre prison et n’ont jamais été retrouvés.

Au cours des 55 dernières années, les théories sur leur destin se sont multipliées tandis que de nouvelles preuves faisaient surface. La dernière en date, sans doute la plus intrigante, est une lettre prétendument écrite par l’un des évadés. Le site CBS San Francisco a réussi à mettre la main sur cette fameuse lettre.

« Je m’appelle John Anglin, je me suis échappé d’Alcatraz en juin 1962 avec mon frère Clarence et Frank Morris, j’ai 83 ans et je suis en mauvaise forme, j’ai un cancer, nous nous en sommes tous sortis cette nuit-là, mais de justesse ! »

Seulement un an de prison pour accepter de se rendre

Le FBI dit que c’est la preuve la plus récente qui a forcé l’agence à rouvrir l’affaire emblématique. La lettre a été envoyée en 2013 à la station de Richmond du département de police de San Francisco. Selon la lettre, Frank est mort en 2008 et le frère de John est mort trois ans plus tard. L’auteur de la lettre propose un marché : « Si vous annoncez à la télévision que je ne vais aller en prison que pour un an et que je recevrai des soins médicaux, je vous écrirai pour dire où je me trouve exactement. Ceci n’est pas une blague… »

L’U.S. Marshals, qui est la seule agence à enquêter sur l’affaire aujourd’hui, dit que le laboratoire du FBI a examiné la lettre pour tenter de récolter des empreintes digitales et de l’ADN, et aussi analyser l’écriture manuscrite. Malheureusement, les résultats du FBI n’ont pas été concluants.

L’auteur de la lettre dit qu’il a passé de nombreuses années à Seattle après son évasion d’Alcatraz. Il mentionne également qu’il a vécu dans le Dakota du Nord pendant 8 ans, et vit actuellement dans le sud de la Californie.

Mots-clés histoireinsolite