Clicky

Alexa est désormais accessible sous Windows 10… mais pas de français en vue pour l’instant

C’est officiel, l’assistant personnel d’Amazon fait sa première véritable percée sous Windows 10. Disponible jusqu’alors uniquement sur quelques PC triés sur le volet – suite à des partenariats conclus entre Amazon et certains constructeurs comme HP ou encore Asus -, Alexa faisait jeudi son entrée sur l’ensemble des machines utilisant l’OS de Microsoft. Pour installer l’assistant personnel de Jeff Bezos, il faut toutefois se rendre sur la version anglo-saxone du Microsoft Store… et prendre son mal en patience. Pour le moment, Alexa sur PC ne comprend en effet que l’anglais et l’allemand.

Rien de plus normal, son lancement officiel sous nos latitudes n’est pas prévu avant 2019. Seuls les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Allemagne peuvent en profiter officiellement à l’heure où nous rédigeons ces lignes.

L’assistant personnel d’Amazon, Alexa, est désormais accessible aux utilisateurs de Windows 10. Disponible uniquement en anglais et en allemand, la version de l’assistant dédiée à l’OS de Microsoft a perdu quelques fonctionnalités en chemin.

Mais si l’assistant personnel d’Amazon arrive bel et bien sous Windows 10, ce n’est pas sans avoir sacrifié quelques-unes de ses fonctionnalités au passage. Impossible, par exemple, d’utiliser les « Alexa wake words » sur l’ensemble des machines équipées de Windows 10 (seuls quelques PC seront compatibles). Cette fonction permet notamment de n’activer l’écoute d’Alexa qu’au travers de certains mots-clés prédéfinis. Dans la même veine, les appels, les vidéos, Spotify et, plus modestement, Pandora (service de musique en streaming réservé au marché américain seulement), ne sont pas non plus disponibles sur la version Windows 10 du célèbre assistant personnel.

Un Alexa « castré », certes, mais qui arrive sous Windows 10 ainsi que sur Xbox

S’il est difficile de savoir si – dans les faits -, l’offre Alexa arrive en complément ou en concurrence de Cortana, Amazon et Microsoft font visiblement leur possible pour collaborer. Les deux firmes avaient ainsi résumé leur partenariat en une phrase voulue explicite : « Alexa pourra parler à Cortana, et Cortana pourra parler à Alexa ». Un dicton annonciateur d’une présence renforcée d’Alexa sur les ordinateurs animés par le système d’exploitation de Microsoft, quitte à y supplanter Cortana, qui semble vivoter depuis des âges sous Windows 10.

D’ailleurs, le développement d’Alexa sur l’écosystème de Microsoft ne se limite pas au monde PC, l’arrivée de l’assistant personnel d’Amazon étant également prévue sur Xbox One. En théorie, cette présence renforcée d’Alexa sur les appareils de la firme de Redmond doit se faire à mesure d’un déploiement de Cortana sur les enceintes Echo d’Amazon… Mais l’on peine à imaginer les détenteurs d’enceintes connectées utiliser l’assistant personnel de Microsoft, bien souvent délaissé sur son propre terrain de jeu.