Alexa pourra peut-être bientôt détecter que vous êtes malades

Un brevet d’Amazon décrit la possibilité pour Alexa de reconnaître les cas de maladies chez l’utilisateur. Pour ce faire, l’assistant intelligent analyse les profils vocaux.

La société de Jeff Bezos mise de plus en plus sur les fonctionnalités liées à la santé. Preuve en est, elle a récemment annoncé un partenariat avec la start-up MediSprout. La collaboration a pour but de permettre à l’utilisateur de contacter un médecin via Alexa, plutôt que d’aller au bureau. En juin dernier, Amazon a également procédé au rachat de Pillpack, une société pharmaceutique spécialisée dans l’envoi automatique d’ordonnances aux patients.

Comme si tout cela ne suffisait pas, on apprend aujourd’hui que la firme envisage de doter son assistant intelligent d’une fonctionnalité capable de détecter une maladie et nous suggérer des remèdes.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’un simple brevet, mais il faut avouer que le concept s’avère réellement intéressant.

Une fonctionnalité de reconnaissance de maladie

Selon le brevet, pour connaître notre état de santé, Alexa s’appuiera sur une analyse des profils vocaux. L’assistant virtuel d’Amazon procédera ainsi par une reconnaissance sonore pour identifier les cas de maladie. Pour cela, il tiendra compte des changements au niveau de la voix et se basera aussi sur d’autres indicateurs, notamment la manière dont on respire.

En fonction de ce qu’il entend, le programme pourra être amené à nous proposer des solutions. Le brevet décrit par exemple le cas d’une femme qui renifle. Alexa lui suggérera d’abord de manger une soupe au poulet pour renforcer son système immunitaire, puis proposera de commander des pastilles contre la toux… chez Amazon.

Une fonctionnalité qui aura un impact sur le chiffre d’affaires d’Amazon

Comme vous pouvez déjà l’imaginer, en plus d’être une fonctionnalité qui est censée faciliter notre quotidien, le fait de rendre Alexa capable de détecter une maladie devrait permettre à Amazon d’augmenter ses ventes. Il est évident que l’assistant nous demandera d’acheter des médicaments sur la plateforme en cas de besoin. D’ailleurs, grâce à la publicité ciblée, l’entreprise pourra mieux personnaliser ses offres.

On ne sait pas cependant si le géant américain du commerce en ligne compte réellement concrétiser le projet. Il convient encore une fois de souligner qu’il s’agit d’un brevet. Ce qui ne signifie pas nécessairement que la société travaille sur sa mise en œuvre.

Mots-clés alexaamazon