Algolux dévoile Ion, une plate-forme de développement pour les systèmes de vision autonomes

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le lundi 11 mars 2019, Algolux a annoncé le lancement d’une nouvelle plate-forme exclusivement destinée à la conception de système de vision autonome ainsi qu’à sa mise en œuvre. Baptisée Ion, cette même plate-forme aura aussi pour mission de fournir aux entreprises tous les outils dont elles ont besoin pour créer leur propre système de perception. Cela inclut une pile logicielle intégrée.

Peu connue dans le monde de la vision informatique automobile, cette start-up québécoise a pourtant réussi à attirer l’attention de quelques investisseurs. Sa création date de 2005 et elle excelle surtout dans le développement de logiciel pour la vision autonome.

oeil

Crédits Pixabay

Algolux a accompli de véritables prouesses en collectant des fonds qui s’élèvent à 13 millions de dollars.

Ion devient aujourd’hui la première plate-forme de développement pour les systèmes de vision autonome. Une sacrée avancée dans le secteur automobile.

Ion garantit des performances accrues

Ion résulte de la combinaison des technologies d’apprentissage automatique, d’imagerie numérique et de vision par ordinateur.

Il a été principalement conçu pour aider les entreprises à développer des solutions, plus précisément des systèmes de vision de bout en bout incluant des fonctionnalités de sécurité.

La plate-forme Ion pourra être déployée sur des capteurs, des algorithmes de perception, des processeurs ainsi que des composants de pile supérieure. Par ailleurs, elle propose aux développeurs une meilleure approche de mix and match où les besoins de chacun seront étudiés minutieusement. C’est ainsi que les entreprises pourront améliorer les coûts, la sécurité et l’évolutivité.

Ion, une plate-forme unique en son genre

« Notre plate-forme Ion comprend des outils (Atlas) et des piles de logiciels embarqués (Eos) afin de fournir de manière unique une approche de bout en bout des équipes de construction de systèmes de perception », a souligné Dave Tokic, vice-président d’ Algolux, dans un mail adressé à TechCrunch.

Il a ajouté que : « Cela permet à l’équipe d’optimiser et d’apprendre en profondeur à la fois sur la détection et sur la perception (même jusqu’à la planification et le contrôle) pour améliorer de manière significative les performances et briser les silos des processus de conception actuels. Cette fonctionnalité est applicable à tout type de capteur, type de processeur et tâche de perception ».