Clicky

Allemagne : les montres connectées pour enfants sont maintenant interdites

Les montres connectées destinées à nos chères têtes blondes sont désormais verboten chez nos amis allemands. C’est en effet ce que vient de décréter l’autorité teutonne de régulation des télécoms, qui indique que ces objets connectés peuvent être utilisés à des fins malveillantes et nuire à la sécurité des plus jeunes.

L’organisme met notamment en avant les risques de piratage ainsi que le détournement des fonctionnalités inhérentes à ces fameuses montres par les parents. En résulte une mesure radicale qui tombe comme un couperet, l’interdiction pure et simple de leur vente aux mineurs, sur le territoire allemand. L’Institution allemande précise en outre que des mesures « contre plusieurs offres sur internet » seront prises, sans que plus de détails ne soient donnés.

L’Autorité de régulation des télécoms allemande vient d’interdire la vente de montres connectées destinées aux enfants. Elle recommande en outre de les détruire.

Cette interdiction se base sur deux éléments principaux, d’une part les risques liés au piratage de ses objets qui disposent d’un traceur GPS permettant de suivre les enfants à la trace, de l’autre les abus qui ont été relevés notamment par certains professeurs. Certains parents ayant utilisé les micros de ces montres connectées pour « écouter les enseignants en classe », stipule le communiqué de l’Autorité allemande de régulation des télécoms.

Des objets connectés destinés à protéger les enfants… et qui peuvent finalement leur nuire

C’est en tout cas ce que pointe le Bureau européen des unions de consommateurs (dont L’UFC Que choisir fait partie) dans un communiqué de presse publié en octobre dernier.

Selon l’organisme, les montres connectées destinées aux enfants seraient paradoxalement très dangereuses pour leur sécurité. Il déclare notamment : « Les montres connectées pour enfants, déjà en vente dans tant de pays européens, représentent des risques de sécurité majeurs. Une étude publiée par Forbrukerrådet, l’organisation de consommateurs norvégienne membre du Beuc, a révélé que des inconnus peuvent prendre le contrôle des montres testées afin de les utiliser pour suivre à la trace et mettre sur écoute les enfants ».

Avant d’ajouter un peu plus loin : « Ces montres ne devraient pas se retrouver en boutique. Les parents les achètent pour protéger leurs enfants. Ils ne se doutent sûrement pas qu’au lieu de protéger leurs enfants, ces montres les rendent plus vulnérables ».

Le bureau relève en outre le manque de sérieux des constructeurs de montres connectées pour enfants en termes de sécurité, et indique que ces derniers « semblent fermer les yeux sur les normes élémentaires de sécurité et de respect de la vie privée dans leur course à la mise sur le marché de tels produits ».

Histoire de pallier à tout problème de sécurité, l’Autorité allemande de régulation des télécoms suggère aux parents ayant déjà acheté de tels appareils de recourir à une méthode pour le moins efficace : leur destruction pure et simple…

Share this post

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.