AlphaGo va (peut-être) défier un nouveau champion de go

AlphaGo a commencé à faire parler de lui en octobre dernier après avoir battu Fan Hui, un joueur professionnel de go. Il a ensuite remis le couvert quelques mois plus tard, en mars 2016, en s’en prenant cette fois à l’un des meilleurs joueurs mondiaux, Lee Sedol. Une fois encore, il a remporté la victoire et il ne compte visiblement pas s’arrêter là car il va peut-être bientôt affronter un autre champion basé en Chine : Ke Jie.

AlphaGo a été développé par Google, et plus précisément par DeepMind. Il s’agit d’un programme informatique conçu pour pratiquer le go.

AlphaGo

AlphaGo va bientôt affronter un autre champion de go.

Si ce terme n’évoque rien en vous, alors sachez qu’il fait référence au plus ancien jeu de stratégie combinatoire abstrait connu. Il est né en Chine et il a commencé à s’exporter à travers toute l’Asie au XVème siècle avant de déferler sur l’Europe et dans le reste du monde.

Le go est un des plus anciens jeu de stratégie combinatoire

Les règles sont assez subtiles. L’idée, c’est d’utiliser des pierres pour étendre son territoire et capturer ensuite les pièces de son adversaire tout en s’appuyant sur un plateau conçu pour l’occasion : le goban.

Le go est un jeu extrêmement complexe car il s’appuie sur d’innombrables combinaisons différentes et c’est précisément pour cette raison qu’il est extrêmement difficile de programmer une intelligence artificielle capable de comprendre ses règles et son fonctionnement.

DeepMind a cependant su relever le défi en combinant différentes techniques d’apprentissage automatique et en s’appuyant sur des parcours de graphes associés à d’innombrables entrainements avec des humains et d’autres machines. Après plusieurs années de travail, les ingénieurs de l’entreprise ont fini par accoucher d’une intelligence artificielle parfaitement redoutable : AlphaGo.

Comme indiqué un peu plus haut, cette intelligence artificielle a enchainé les victoires depuis la fin de l’année dernière.

AlphaGo va bientôt affronter le numéro 1 mondial au jeu de go

Attention cependant car ces victoires n’ont pas été totales non plus. Si le programme a battu Fan Hui 5-0 en parties lentes, il a décroché seulement trois points en parties rapides, contre deux pour son adversaire. Même chose lors du match organisé contre Lee Sedol puisque ce dernier a réussi à gagner un point.

La fédération internationale de go n’a pas encore dit son dernier mot et elle compte bien utilisé un de ses derniers atouts pour faire mordre la poussière à l’intelligence artificielle de Google, en lui opposant ainsi le numéro 1 mondial actuel : Ke Jie, un jeune chinois de seulement 18 ans.

Plutôt modeste, ce dernier a d’ailleurs indiqué qu’il avait peu de chances de remporter la victoire face à AlphaGo compte tenu de son excellent jeu lors des deux premières parties. Il est cependant bien décidé à tenter l’aventure et à prendre le risque de se faire battre.

Mais voilà, de son côté, Deep Mind n’a pas l’air spécialement motivé par la chose et le co-fondateur de l’entreprise a ainsi indiqué sur Twitter que son équipe n’avait pas l’intention de répondre à l’invitation de la fédération internationale de go. Pas tout de suite, du moins.

Crédits Photo