Amazon s’attire les foudres des cinéastes indépendants

Le Prime Video Direct d’Amazon fait encore des siennes. Il y a peu de temps, la plateforme a supprimé des milliers de vidéos. Le pire dans tout cela, c’est que les cinéastes n’auront ni possibilité de faire de nouvelles publications ni même de déposer de recours.

Prime Video Direct se présente aujourd’hui comme le partenaire privilégié des cinéastes indépendants à budget moyen. Parmi ses meilleures collections, on cite « Space Boobs in Space », « Babysitter Massacre » et « Redneck Zombies ».

Facepalm

Des cinéastes connus du service , dont Henrique Couto et Andrew Shearer, se sont empressés de contacter le support client. Les réponses obtenues étaient tout simplement abjectes. Amazon aurait procédé au nettoyage de son catalogue sous prétexte que certains films ne répondaient pas aux normes de qualité exigées.

Les cinéastes indépendants ne comptent pas se laisser faire. En ce moment, une pétition circule sur Change.org afin d’obliger Amazon à réintégrer le cinéma indépendant dans Prime Video.

Des motifs incompréhensibles et injustifiés

Pour l’heure, Amazon s’est abstenu de toute déclaration. Son support client a tout de même assuré avec brio sa mission : fournir une réponse aux clients, bien que celle-ci soit jugée incompréhensible et injustifiée par la majorité des cinéastes indépendants.

Dans un courriel envoyé à Couto, par exemple, le service évoque un manque de qualité.

Selon certains cinéastes, les rayons virtuels d’Amazon auraient atteint le quota maximal. L’entreprise serait alors tentée de promouvoir les gros titres au détriment des films à petit budget. D’autres considèrent cette approche comme une mesure de précaution.

Rappelons qu’il n’y a pas si longtemps, le film « One Cut of The Dead » a été diffusé illégalement sur Prime Video. Les répercussions juridiques de cette publication auraient pu être catastrophiques.

Prime Video Direct baisse dans l’estime des cinéastes indépendants

Les cinéastes indépendants sont sûrs d’une chose : cette purge brutale et irréfléchie est étroitement liée à une question d’argent.

Les mécontentements des cinéastes et des fans de ces films à petit budget se feront inévitablement sentir. Bien évidemment, cela aura un impact plus ou moins néfaste sur la réputation d’Amazon.

L’opération de nettoyage menée par Prime Video Direct n’en est qu’à ses débuts et de nombreuses créations devraient ainsi disparaître prochainement du catalogue du service. Ne vous étonnez donc pas de ne plus trouver certains films.