Clicky

Amazon : des drones disloquables pour éviter les accidents

Depuis peu, les sociétés d’e-commerce ont commencé à utiliser les drones pour livrer leurs produits. Ce nouveau mode de livraison comporte un risque que toutes les entreprises redoutent fortement : la chute des drones en plein envol sur les passants. Pour éviter ce genre de problème, Amazon a déposé un brevet dans lequel la firme décrit une méthode consistant à disloquer leurs drones en cas de perturbation en vol.

Cette mesure est impérative puisque la chute de l’un de ces engins sur un passant serait très dangereuse. Elle pourrait gravement blesser l’individu ou même le tuer. Il faut prendre en compte que le drone se trouve à plusieurs mètres du sol.

Drone

D’autres entreprises ont déjà entrepris d’installer des parachutes sur les drones afin de limiter les dégâts.

Le brevet d’Amazon

Au lieu de choisir d’installer des parachutes sur les drones, Amazon a imaginé une approche plus originale dans le brevet qu’il a déposé le 28 novembre 2017. Pour tout résumer, son drone de livraison se désunira automatiquement en cas de perturbation de fonctionnement en plein vol.

Dans le schéma présenté par la start-up, la dislocation se fait peu à peu en larguant des éléments du drone au fur et à mesure.

Bien évidemment, le colis est éjecté en premier. La structure de l’engin est ensuite détachée progressivement. Amazon imagine larguer ces éléments dans les endroits où il n’y a pas de monde, au-dessus d’un lac par exemple.

Il y a toujours un risque

La théorie est souvent très loin de la pratique. Dans l’urgence, il se pourrait que les éléments détachables du drone se séparent d’un seul coup et atterrissent sur une zone fréquentée. Il y a donc toujours un risque qu’un bout de l’aéronef atterrisse sur un passant, même dans les endroits où il y a peu de monde.

En revanche, il vaut mieux être percuté par le colis ou par une hélice au lieu d’un drone entier. La charge actuelle d’un drone ne dépasse pas les 2.25 kilogrammes. Bien sûr, 2.25 kilogrammes peuvent toujours causer de graves lésions, mais c’est toujours mieux que de recevoir un drone de vingt-quatre kilogrammes sur le crâne.

La chute d’un drone sur un passant pourrait sérieusement nuire à l’image de la société l’employant. Les mesures de sécurité sont appelées à constamment évoluer.

Mots-clés amazon

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !