Ambrosia, l’entreprise qui vend du sang d’adolescents

Ambrosia n’est pas une entreprise tout à fait comme les autres. Elle se positionne en effet sur un segment à la fois inédit et insolite, celui de la vente de sang d’adolescents. Les gens âgés riches peuvent ainsi recourir aux services de la société afin d’acheter des transfusions sanguines en vue de rester jeunes. Pas de doute, nous vivons dans un monde formidable.

L’entreprise a été fondée par le Dr. Jesse Karmazin. Le spécialiste a eu cette idée en lisant une étude portant sur les transfusions sanguines.

Ambrosia

En réalisant des expériences sur des souris, des chercheurs ont en effet réalisé que ces opérations pouvaient avoir des effets bénéfiques sur la mémoire des animaux transfusés.

8 000 $ la transfusion !

Très impressionné par ces résultats, le médecin a donc eu l’idée de créer une entreprise pour vendre ce type de service aux personnes aisées.

Ambrosia se fournit auprès des banques de sang présentes sur le marché. Le sang acheté provient habituellement d’adolescents ou de personnes âgées de moins de vingt-cinq ans. Les donneurs ne savent évidemment pas comment est utilisé leur sang.

Ensuite, le sang est transporté et transfusé sur les clients de l’entreprise.

Ambrosia ouvre sa porte à tous, bien entendu, mais le coût de l’opération est assez élevé. En réalité, il est même hors de prix. La transfusion est en effet proposée à 8 000 dollars. Malgré tout, l’entreprise rencontre un certain succès. D’après la conférence animée par Karmazin un peu plus tôt dans la semaine, elle compterait en effet une centaine de clients.

La plupart d’entre eux seraient d’ailleurs des retraités ou des personnes proches de l’âge de la retraite.

Une entreprise très décriée

Bien sûr, Karmazin ne prétend pas pouvoir guérir le vieillissement avec ces transfusions. Toutefois, il a déclaré que ces transfusions avaient eu des effets très bénéfiques sur les personnes inscrites au programme.

L’initiative n’est pas passée inaperçue, en tout cas. Elle est même très décriée dans la communauté scientifique et de nombreux spécialistes remettent ainsi en question l’éthique du fondateur de la société. Pour eux, Ambrosia chercherait même à profiter de la crédulité des gens et de l’excitation du public pour ces traitements expérimentaux.

Des traitements visiblement très à la mode dans les hautes sphères du pouvoir, mais également dans la Silicon Valley. Peter Thiel lui-même a souvent manifesté son intérêt pour ces questions.

Mots-clés insolite