Clicky

AMD dévoile ses nouveaux CPU et GPU pour serveurs « Rome » et « Instinct »

Avec Rome et Instinct, AMD ne fait pas dans le Basic (pardon.). La firme de Sunnyvale a présenté, ce mardi 6 novembre, au travers de sa conférence « Next Horizon« , ses nouveaux produits à destination des serveurs et data centers. Un marché sur lequel AMD cherche à voler la vedette à Intel, et pour ce faire, le fabricant met les bouchées doubles.

En levant le voile sur son processeur Epyc « Rome » et deux cartes graphiques Radeon « Instinct », la marque introduit des technologies novatrices permettant une montée en puissance très concrète par rapport à sa génération précédente de produits. La résultante, notamment, du procédé de gravure en 7 nm dont la firme profite depuis peu, grâce à son partenariat avec le fondeur taïwanais TSMC.

AMD tenait le 6 novembre dernier une conférence dédiée à ses nouveaux produits pour serveurs. L’occasion pour la marque de lever le voile sur un CPU baptisé « Rome » et un GPU répondant au nom de Radeon Instinct.

Colossal, « Rome », le nouveau processeur pour serveurs d’AMD, promet ainsi – selon les premiers Benchmarks – de doubler ses performances sous CineBench R15 en atteignant le seuil des 12.587 points contre 6000 points environ pour la génération de puce qu’il vient remplacer. Les puces Radeon « Instinct », elles, promettent d’être 25% plus rapides… pour un TDP 50% plus contenu que par le passé. De quoi susciter l’intérêt de bien des professionnels en quête de puissance de calcul débridée.

Le 7 nm entre en scène chez AMD

Pour parvenir à de tels résultats (qui mériteront toutefois d’être validés en test), AMD multiplie les puces sur un seul circuit. « Rome » affiche ainsi une disposition interne pour le moins inhabituelle, misant sur un die central gravé en 14 nm, cerné par 8 « chiplets » (4 disposés de chaque côté) gravés cette fois en 7 nm. Tout ce beau monde, animé grâce à l’architecture Zen 2, développe pas moins de 64 cœurs et 128 threads. Mais ce n’est pas tout. Les processeurs Epyc « Rome » d’AMD peuvent en effet gérer un maximum de 4 To de mémoire vive DDR4 et profitent également du tout nouveau standard PCIe 4.0

Côté GPUs professionnels, les Radeon Instinct assurent également le spectacle. AMD explique que le passage à la gravure 7 nm a permis de multiplier par deux la densité de transistors présents sur ses puces (pour un total de 13,2 milliards de transistors sur une surface de 331 mm² contre 12,5 milliards sur 486 mm² auparavant). Déclinées pour l’heure en deux versions (MI60 et MI50), les cartes Radeon Instinct embarquent jusqu’à 64 unités de calcul, 4.096 stream processors et 32 Go de mémoire vive de type HBM2 (alimentée par une bande passante atteignant les 1024 Go/s).

Côté disponibilité, il faudra attendre 2019 pour mettre la main sur le processeur Epyc « Rome ». Même chose pour la Radeon Instinct MI50, tandis que sa grande sœur, la MI60, arrivera pour sa part dès le 18 novembre prochain sur le marché. Aucun tarif n’a pour l’heure été précisé.

Crédit illustration : AMD

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.