Clicky

Amis dealers, évitez d’insulter votre juge sur Facebook, surtout si elle a été clémente avec vous

Facebook n’est clairement pas une zone de non droit et deux dealers viennent d’en faire l’amère expérience. Ils se sont effectivement retrouvés en prison après s’être moqués publiquement de la clémence de leur juge sur le célèbre réseau social. Quelque chose me dit qu’ils doivent s’en mordre les doigts quelque chose de bien.

Daniel et Samuel habitent en Angleterre et ils sont tous les deux originaires du Lancashire, une région située dans le nord du pays. Ces deux frères ont grandi ensemble dans une ville calme et tout allait bien pour eux avant qu’ils ne se mettent à vendre de la drogue.

Insultes Facebook

Insulter son juge sur Facebook n’est pas le meilleur moyen de rester libre.

Ils se sont effectivement fait prendre la main dans le sac et des policiers anglais ont alors procédé à leur arrestation avant de les envoyer au tribunal.

La juge chargée de l’affaire a commencé par se montrer clémente mais ça n’a pas duré

Beverley Lunt, la juge chargée du dossier, a cependant fait le choix de leur offrir une seconde chance en raison de leur âge et de leur attitude. Les frères n’ont effectivement qu’une vingtaine d’années et ils ont profité de leur procès pour présenter leurs plus plates excuses envers la société.

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais Daniel et Samuel n’ont rien trouvé de mieux que de fanfaronner sur Facebook en rentrant chez eux.

Moins d’une heure après leur sortie du tribunal, ils ont ainsi insulté vertement la juge chargée de l’affaire. L’ainé n’a d’ailleurs pas mâché ses morts : « Je ne peux pas le croire, ma sentence de deux ans a été suspendue ! Beverly Lunt, suce ma b**e ! ».

Mais voilà, ce qu’ils ne savaient pas, c’est que la juge en question est aussi très connectée et elle a rapidement eu vent de ces publications. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle n’a pas apprécié leur langage fleuri et elle a donc décidé de réviser son jugement et de ne pas prendre en compte ni leurs excuses, ni leurs remords.

Résultat des courses, les deux frères vont passer deux années derrière les barreaux et ils auront donc un peu de temps devant eux pour réfléchir à la meilleure manière d’utiliser les paramètres de confidentialité de la plateforme.

Mots-clés facebookfunweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.