Clicky

Amsterdam, des nouvelles de la construction de pont imprimé 3D par MX3D

Cette idée donnera une nouvelle image à la ville d’Amsterdam. Il s’agit de l’impression d’un pont en 3D, édifié dans un hangar par la start-up MX3D. Le projet devait débuter en 2015 mais a connu quelques retards, ce qui est assez fréquent pour des travaux de cette envergure.

L’avancée technologique permet à l’humanité de dépasser des limites dans le domaine du BTP. Cette technologie s’apparente comme un test pour les architectes et les acteurs en gros œuvre. Leur avenir dépend surtout de sa réussite.

Amsterdam

Les promoteurs affirment que le tiers du pont est déjà imprimé et au rythme où vont les travaux, le pont devrait être achevé en 2018.

Un début de projet assez en retard

La firme néerlandaise avait annoncé le projet en 2015 et devait commencer trois mois après l’annonce. Finalement, les travaux ne débutaient que trois ans plus tard. L’entreprise indiquait qu’elle avait rencontré quelques problèmes de design et d’ingénierie, ce qui a sensiblement ralenti le projet. Malgré cet important retard, la société MX3D évoque déjà quelques bonnes nouvelles concernant l’avancement du projet. Les constructions ont débuté selon le calendrier.

Si à l’origine, l’impression devait se faire directement au-dessus du canal, cette idée a dû être abandonnée. Selon une vidéo présentée par les promoteurs, le pont est en cours d’élaboration dans un hangar. L’impression se fait couche par couche et dispose déjà de quatre pieds. Le design est assez simple ce qui facilite la construction. L’architecture bénéficie de la même résistance que les murs qui bordent les canaux afin qu’elle soit plus stable.

Une imprimante spéciale

Afin de réaliser ce projet, l’entreprise MX3D a conçu une imprimante spéciale, dotée de bras mécaniques à six axes. Elle est équipée d’une gigantesque bobine de câbles métalliques, dont l’extrémité se situe dans une buse chauffante.

L’appareil dissout le métal instantanément pour être travaillé immédiatement. Que ce soit de l’acier inoxydable, de l’aluminium, du   bronze ou du cuivre, celui-ci devrait se solidifier immédiatement au contact de l’air. L’imprimante a été conçue de façon à réaliser des torsades métalliques d’exception.

Aussi prometteuse que soit la technologie déployée par MX3D, elle ne représente pas de menace réelle, en tout cas, à court terme pour les métiers du secteur.

Mots-clés Amsterdam

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !